Je vous parlais dans mon précédent article du plaisir de replonger dans l’univers de Warhammer, grâce aux règles d’Age of Sigmar, et d’exhumer des figurines restées bien longtemps au placard.

Mes elfes noirs sont donc ressortis de leur valise et il me faut à présent les remettre au goût du jour. Cela implique tout d’abord de les re-socler pour passer des socles carrés aux ronds. Certes, le changement de socle n’est pas obligatoire (la forme du socle ayant peu d’importance dans les règles d’AoS), néanmoins un socle rond est bien plus joli à mes yeux.
Et ensuite, une remise à niveau de la peinture est également bienvenue : en quelques années, j’ai eu l’occasion de m’exercer un minimum au pinceau et de gagner quelques niveaux dans cette discipline. Et comme mon armée d’elfes noirs va se voir augmentée grâce à de nouvelles unités, ce serait bien de maintenir une certaine cohérence visuelle entre les anciennes unités et les nouvelles.

Mes premiers soldats druchiis qui vont rajeunir seront… les arbalétriers. Ce sont des figurines assez iconiques des elfes noirs car ils manient une arme propre à leur race : l’arbalète à répétition.

    Voici les arbalétriers qui ne sont pas de première jeunesse. Il est grand temps de les restaurer.
Voici les arbalétriers qui ne sont pas de première jeunesse. Il est grand temps de les restaurer.

Tout d’abord, j’ai constaté une chose : dans les parties à points d’AoS, les arbalétiers se jouent par paquets de 10 figurines. J’en ai 12 en stock, donc 2 de trop.

Ensuite, j’ai constaté que d’après leur fiche de jeu, les arbalétriers sont plus efficace à partir de 20 figurines : ils font pleuvoir davantage de carreaux et savent mieux viser.

À partir de là, j’ai décidé de me procurer 8 figurines supplémentaires pour arrondir le compte et améliorer leurs performances. Cette version des arbalétriers n’est hélas plus en vente chez Games Workshop (qui les a remplacé par une nouvelle sculpture), mais avec de la chance, j’ai trouvé une petite annonce d’un ancien joueur, habitant non-loin de chez moi, qui en vendait précisément 8. Clairement un coup de pouce du destin.

Et tant qu’à faire, je me suis dit que l’état-major de mon unité d’arbalétriers nécessitait une révision :

  • la figurine du champion était correcte mais pas fabuleuse non-plus
  • le porte-étendard était naze
  • le sonneur de cor brillait par son absence.

J’ai donc profité de mes figurines de renfort pour refaire l’état-major.

    Voici une comparaison entre l'ancien porte-étendard et le nouveau.
Voici une comparaison entre l’ancien porte-étendard (à droite) et le nouveau (à gauche).

Au passage, le nouveau porte-étendard ayant quelques problèmes de stabilité à cause de sa bannière en métal, j’en ai profité pour coller des rondelles métalliques sous tous les socles afin de donner plus de poids aux figurines.

    Si vous avez des figurines qui manquent de stabilité, la rondelle métallique est alors votre meilleure amie. Elle donne aussi agréablement plus de poids aux figurines en plastique.
Si vous avez des figurines qui manquent de stabilité, la rondelle métallique est alors votre meilleure amie. Elle donne aussi agréablement plus de poids aux figurines en plastique.

En farfouillant dans ma boîte à rabiots, j’ai trouvé de quoi concevoir un nouveau chef pour les arbalétriers, une championne qui aura plus d’allure que son prédécesseur.

Chez les elfes noirs, la passation de pouvoir ne se fait jamais paisiblement...
Chez les elfes noirs, la passation de pouvoir ne se fait jamais paisiblement…

Après quelques sessions de peinture, les figurines de renfort sont toutes terminées.

Entretemps, je me suis procuré une boîte à photographie (ou « Light box ») que j’ai découverte grâce Morikun. Je ne peux que vous inviter à lire son article de blog où il en fait justement le test. Je possède la mienne depuis quelques jours et j’en suis déjà satisfait (seul petit défaut : la longueur du câble qui est un peu trop courte).

Sur ce, place aux photos.

(Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir)

8 nouveaux arbalétriers prêts à faire leur patrouille et à cribler de carreaux les importuns.
8 nouveaux arbalétriers prêts à faire leur patrouille et à cribler de carreaux les importuns.
La championne du régiment : Ismarah Cicatricenoire, celle-là même qui a donné son nom à l'unité.
La championne du régiment : Asmirah Cicatricenoire, celle-là même qui a donné son nom à l’unité.
Sa hache est son symbole de commandement et lui sert parfois à maintenir la discipline si besoin !
Sa hache est son symbole de commandement et lui sert à maintenir la discipline si besoin !
Grâce à la ténacité de leur meneuse, en particulier dans les batailles, les soldat de la
Grâce à la ténacité de leur meneuse, en particulier dans les batailles, les soldats de la « Cicatrice Noire » sont réputés pour être une des meilleures compagnies d’arbalétriers de Naggaroth.
Le sonneur de cor qui rallie les arbalétriers.
Le sonneur de cor qui rallie les arbalétriers.
Le porteur de la bannière qui accompagne la Cicatrice Noire partout où elle va. Voir cet étendard sur le champ de bataille présage généralement une pluie d'acier imminente.
Le porteur de la bannière qui accompagne la Cicatrice Noire partout où elle va. Voir cet étendard sur le champ de bataille présage généralement une pluie d’acier imminente.
Le socle de ce soldat arbore un emblème de phénix qui a été arraché à un char haut-elfe de Tiranoc et avant d'être jeté par terre.
Le socle de ce soldat arbore un emblème de phénix qui a été arraché à un char haut-elfe de Tiranoc et avant d’être jeté par terre.
La concentration de ces arbalétriers est sans faille.
La concentration de ces arbalétriers est sans faille…
...Même si certains ont besoin de crier pour mieux tirer.
…même si certains ont besoin de crier pour mieux tirer.
Notez le profil noble et le port altier de ce druchii qui se prépare à venger ses ancêtres du bastion de Tor Anlec qui fut rasé par les hauts-elfes.
Notez le profil noble et le port altier de ce druchii qui se prépare à venger ses ancêtres qui vivaient à Tor Anlec avant que ce bastion ne fut rasé par les hauts-elfes.

À présent que les 8 figurines de renfort ont été assemblées et peintes, il me reste à retravailler les 12 arbalétriers d’origines. Pour le moment, ils ont uniquement été re-soclés.

Plus qu'à reprendre leur peinture pour les faire ressembler à ceux que j'ai montrés plus haut.
Plus qu’à reprendre leur peinture pour les faire ressembler à ceux que j’ai montrés plus haut. Le métal sera assombri puis contrasté avec des lining brillants. Les arbalètes seront légèrement retouchées, tandis qu’il me faudra reprendre carrément le violet des tissus et la couleur de la peau. Bien entendu, il est également prévu de décorer leurs socles.
Certains
Certains  (dont les anciens champion et porte-étendard) se sont vu attribuer de nouveaux bras en plastigris qu’il va falloir coller et peindre.

Voilà, c’est tout pour cette fois. Je montrerai le travail entièrement terminé dans un deuxième article, avec une photo de groupe mélangeant les anciens et nouveaux arbalétriers.

Publicités