Aujourd’hui, je vais parler de deux choses :

Premièrement, une dizaine d’arquebusiers récemment peints viennent rejoindre mon armée de nains. J’ai nommé les fusiliers de Khazid Rhyn.

(Désolé pour les photos un peu pourries, je me rattraperai la prochaine fois. :P)

Le nom de cette unité vient du fait que ces soldats aux tuniques rouges sont tous originaires d’une petite colonie naine appelée Khazid Rhyn. Alors que les nains vivent traditionnellement à l’intérieur des montagnes, ceux de Khazid Rhyn vivent à la surface, dans une bourgade de moyenne importance. Celle-ci jouxte une rivière (qui est très importante pour les différents moulins de la ville) et elle se trouve à mi-chemin entre un massif montagneux et une grande forêt. De plus, une route commerciale passe par Khazid Rhyn ce qui fait que la ville est fréquemment visitée par des marchands et des voyageurs.

Mais la particularité la plus importante de cette colonie, c’est qu’elle située à proximité d’une carrière de soufre. Or, comme tout le monde le sait, le soufre est un composant indispensable de la poudre noire. Non seulement Khazid Rhyn fait de gros bénéfices en exportant du soufre, mais les armes à feu sont une des spécialités de la ville. Presque tous  les habitants possèdent une arme à feu et savent s’en servir. Les arquebuses et les pistolets sont une passion pour les jeunes nains qui rivalisent d’ingéniosité pour améliorer sans cesse leurs armes. Des concours de tir sont régulièrement organisés dans les foires et les fêtes de la ville.

Les fusiliers de Khazid Rhyn sont donc des arquebusiers nains qui ont quitté leur colonie pour offrir leurs services à un seigneur ou un thane nain, soit pour la gloire, soit pour tester et perfectionner leurs compétences sur le champ de bataille.

Comme ceux qui les ont précédés sur mon atelier de peinture, ces nains ont été peints très simplement. C’est-à-dire que je me suis contenté de simple aplats avant de les tremper dans le Quickshade puis de les vernir et décorer leurs socles.

Le passage au vernis mat en a altéré quelques-uns qui ont vu leurs couleurs se ternir, mais je ne désespère pas : j’ai commencé à choper le coup pour avoir un vernis comme il faut et les figurines suivantes (dont je posterai prochainement les photos) s’en sont mieux sorties après le passage à la bombe.


Voilà pour ces adorables nains. Maintenant la deuxième chose que je souhaite écrire : mon score de peinture a explosé pendant le mois de juillet.

Il y a un mois de ça, je postais un compte-rendu mi-annuel de mes activités figurinistes. Or depuis le début de l’année jusqu’à la fin du mois de juin, j’avais peint 35 figurines. Un score que je me suis d’ailleurs promis de tripler d’ici la fin de l’année, donc au moins 105 figurines d’ici le 31 décembre.

Et bien figurez-vous que ce mois de juillet fut particulièrement productif puisque j’ai peint 43 figurines !
Cela porte le total à 78 figurines peintes cette année. Évidemment, je suis assez fier de moi ce coup-là.

Voyez le pic de production entre juin et juillet. 😀

Qu’est-ce qui explique ce pic soudain ?

1) La motivation sûrement. D’une part, je me suis fixé un objectif à atteindre et d’autre part les figurines peintes rendent les parties beaucoup plus agréables à l’œil ce qui est évidemment gratifiant.

2) Je m’étais fixé en début d’année une limite au nombre de figurines que je peux acheter : à savoir 1 figurine à raison de 10 figurines peintes/revendues. Sachant que j’ai déjà pratiquement revendu tout ce dont je ne voulais plus. Donc forcément si je veux en acheter des nouvelles, il n’y a pas 36 solutions : il faut que je peigne !

3) La technique de la trempette dans le Quickshade/la lasure. Cette technique permet de gagner un temps précieux quand on peint des figurines à la chaîne ! En outre, c’est également reposant puisque cela nécessite moins de concentration de la part du peintre. Par conséquent, la peinture de régiment devient nettement moins rébarbative, ce qui ne peut qu’améliorer la productivité.

Du coup, serais-je aussi productif dans les semaines et mois à venir ?
La réponse est : je ne sais pas, je vais essayer de continuer à en peindre autant que possible, mais je doute de garder le rythme. Tout simplement parce que je ne pense pas que je vais étendre la technique de la trempette dans le quickshade à toutes les armées que j’ai à peindre. Certaines unités qui attendent le coup de pinceau me plaisent beaucoup et en conséquence je vais probablement les chiader (= passer du temps à les peindre méticuleusement).

Néanmoins, ma production a fait un bond en avant, il me reste encore des nains à peindre (et à tremper) et l’objectif des 105 figurines peintes d’ici la fin de l’année est carrément à portée de main (27 figurines à peindre quoi).

En attendant, je posterai prochainement d’autres figurines que j’ai peintes ces derniers jours.

À bientôt ! 😀

Publicités