[Path of Osiris] Le Couloir aux Statues

Hello ami lecteur,

Parmi mes dernières peintures, j’ai bouclé une salle complète pour mon donjon égyptien.

J’ai demandé à mon ami qui possède une imprimante 3D de me sortir quelques pièces spécifiques que j’ai assemblées avant de peindre.

Lire la suite « [Path of Osiris] Le Couloir aux Statues »

[Sandgrave] Deux eunuques squelettes passent à la couleur

Hello ami lecteur,

Aujourd’hui ce sera juste un petit article pour exhiber les deux dernier bonhommes qui ont quitté l’établi de peinture. Ce sont des squelettes de gardes (des eunuques même) qui proviennent de chez Dark Fable Miniatures.

Ils sont longtemps restés bloqués à l’étape de la sous-couche, mais c’est terminé à présent !

Lire la suite « [Sandgrave] Deux eunuques squelettes passent à la couleur »

[Path of Osiris] Donjon Égyptien : Salle d’Amon-Rê

Hello ami lecteur,

Il y a un bail de ça, j’avais investi dans un kickstarter de Lunesdargent Workshop pour des tuiles de donjon égyptien modulable à imprimer soi-même (avec une imprimante 3D évidemment). Ces pièces me servent à représenter le Labyrinthe Souterrain d’Horakhis dans mes parties de Sandgrave/Frostgrave.

Dernièrement, j’ai peint un lot d’une quarantaine de pièces pour faire une salle à l’ambiance différente des tuiles habituelles.

Lire la suite « [Path of Osiris] Donjon Égyptien : Salle d’Amon-Rê »

[Sandgrave] Quelques décors en WIP

Hello ami lecteur !

J’ai fait une partie de Sandgrave il y a quelques jours (c’est dur de résister à l’appel de la mastaba) et pour meubler un peu plus la table de jeu, j’ai réalisé quelques décors en plâtre avec des moules Hirst Arts à thème égyptien.

Comme j’ai eu quelques contraintes de temps (genre finir les bricolage la veille de la partie), j’ai speedé un peu ces décors : c’est à dire que je les ai peints juste ce qu’il fallait pour qu’ils fassent illusion sur la table pendant la partie et j’ai remis la peinture des détails à plus tard (notamment parce que je n’étais pas encore sûr de savoir comment les peindre ces détails).

À présent que la partie est passée, il me faut reprendre ces décors et les compléter. Mais j’ai eu envie de prendre quelques photos et de les partager ici avant d’aller plus loin dans la peinture.

Lire la suite « [Sandgrave] Quelques décors en WIP »

Barbouillages divers

Hello,

Quoi de neuf dans mon atelier ?

Et bien, l’année dernière, en fin décembre, j’ai continué avec les décors/figurines pour Sandgrave. Je n’avais pas encore eu l’occasion de prendre des photos, mais c’est une chose réglée aujourd’hui du coup je peux les partager ici.

Je commence avec un bâtiment tout simple, conçu en plâtre avec un moule Hirst Arts.

p1040444

Pour des raisons pratiques, le toit est amovible.

P1040445.jpg

P1040446.jpg

P1040450.jpg

P1040449.jpg

P1040448.jpg

P1040447.jpg

En plus de ce bâtiment, j’ai également cette statue de sphinx qui a été imprimée en PLA avant d’être peinte :

P1040453.jpg

p1040454

De près, on voit les stries de l’impression 3D. Mais à distance normale de la table de jeu, elles sont invisibles.

P1040455.jpg

Pour votre culture personnelle, ceci est un hiéracosphinx, c’est à dire un sphinx à tête de faucon.

P1040456.jpg

P1040457.jpg

J’ai également un sphinx à tête de bélier (criosphinx) et une statue de chacal qui sont peints, mais je n’ai pas encore texturé leurs socles, donc ils attendront un peu.

Pour accompagner ces décors, voici deux squelettes de serviteurs égyptiens :

squelette_1_01

squelette_1_02

squelette_1_03

squelette_2_01

squelette_2_02


De plus, j’ai continué à travailler un peu sur ma table de jeu sur le thème des Bois Enchantés.

J’avais redécouvert des arbres oubliés dans un carton après plusieurs déménagements. Je les ai donc re-soclés convenablement :

P1040452.jpg
Avec ces 11 nouveaux arbres re-soclés, j’en ai à présent 48 au total, ce qui étoffera un peu plus ma forêt.

En fouillant mon stock, je suis également tombé sur cette pièces achetée chez Reaper Miniatures. je n’ai pas encore commencé à travailler dessus, mais elle sera rapide à peindre et elle rejoindra les décors des Bois Enchantés pour faire une sorte d’autel de druide :

P1040442.jpg

Et pour terminer par le plus gros, j’ai commencé à bosser sur mon fortin en ruines imprimé en PLA :

P1040439.jpg

Après une grosse séance d’ébarbage, je l’ai sous-couché à la bombe avant de peindre la couleur de base (du gris comme vous pouvez le voir) au gros pinceau.

P1040440.jpg

P1040441.jpg

Pour la suite, ce décor sera recouvert ça et là de terre, d’herbes, de fleurs et de mousses pour en faire un fortin abandonné au milieu de la nature. Il y a encore du boulot, mais ça avance tranquillement. Les Bois Enchantés seront normalement terminé en fin Janvier.

Et c’est tout pour aujourd’hui !

À bientôt. 🙂

Dark Fable Miniatures : de nouvelles figurines d’égyptiens

Hello,

Fin août dernier, j’avais parlé ici d’un kickstarter lancé par Dark Fable Miniatures avec de nouvelles figurines d’égyptiens. J’avais d’ailleurs participé à cette campagne.

Or j’ai justement réceptionné mon pledge il y a quelques jours ! Du coup j’en ai profité pour prendre quelques photos des figurines que j’ai reçues (avec les photos officielles à côté pour mieux apprécier les détails car prendre du métal blanc en photo, c’est pas facile) :

Je suis franchement content d’avoir participé à cette campagne. D’abord parce que je n’ai jamais assez de figurines d’égyptiens (historiques ou fantastiques). Et ensuite parce que c’était une campagne bien maîtrisée pour un projet de petite envergure, et non-pas un énième KS pour du kiloplastique qui est livré avec 1D3 années de retard quand la hype initiale est retombée comme un soufflé.

Maintenant, a plus qu’à peindre tout ça ! 🙂


Et pour conclure :


Le mot du jour :

Flabellifère
(\fla.bɛ.li.fɛʁ\ masculin)
Porte-éventail

© Wizards of the Coast

Pyramide pour Sandgrave

Hello,

Dans mon précédent article, ma pyramide pour Sandgrave était presque terminée. J’avais peint les briques et les murs à la peinture acrylique et à la lasure (ainsi que du vernis mat en bombe).

Depuis la dernière fois, j’ai peint les fausses portes en mettant en valeur les scarabées en relief.

Voici un mur avant :

20181031-0017

Puis après :

20181031-0024

20181031-0026

Chaque pièce du motif est peinte en dégradé. C’est très fun comme exercice de peinture, mais c’est aussi fastidieux. Surtout quand il y en a pas un mais trois à peindre…

Les 3 fausses portes sont peintes :

20181112-0001

Outre le motif de scarabée, j’ai également peint et dégradé les lignes qui encadrent les inscriptions.

20181112-0003.jpg

À ce stade-là, je considère que les murs intérieurs sont 100% terminés. Je peux donc les coller définitivement à l’intérieur de la pyramide.

Il reste ensuite à « tapisser » le sol de la pyramide avec du sable. Pour ce faire j’utilise de la pâte texturée de chez Prince August. J’étale une première couche avec de la pâte « sable gris » (j’en ai encore plein dans le pot, du coup je préfère utiliser celle-là pour la première couche et économiser ma pâte de sable jaune).

20181112-0005.jpg

20181112-0006.jpg

Une fois la pâte parfaitement sèche, je passe une deuxième couche avec de la pâte sable jaune cette fois-ci.

20181112-0009.jpg


Hélas, à partir de là, j’ai totalement oublié de prendre des photos au fur et à mesure des dernières touches. 😦
Voici donc ce que j’ai fait pour terminer la pyramide :

Après plusieurs heures de séchage (c’est important d’attendre que la pâte soit bien sèche), j’ai passé un lavis de peinture Jaune Désert de la marque Prince August.

Ensuite, j’ai fait mumuse avec des pigments de couleurs ocre, terre du moyen-orient et poussière du désert. J’en tamponné sur le sable au sol, mais aussi au pieds des murs de la pyramide. J’ai fixé le tout avec du vernis mat en bombe.

Pour terminer, j’ai appliqué un petit peu de masque liquide par-ci par-là sur la pointe de la pyramide. Une fois le produit sec, j’ai repeint la pointe en doré, appliqué un petit lavis chaud, puis j’ai ôté le masque à l’aide d’une gomme et de mes doigts pour donner un aspect écaillé à la peinture dorée.

Pour compléter un peu la pyramide, j’ai également peint un petit sarcophage pour décorer.


Voici à présent le résultat fini :

20181112-0010.jpg

20181112-0015.jpg

20181112-0017.jpg

20181112-0028.jpg

20181112-0031.jpg
Quand c’est l’heure d’y aller, c’est l’heure d’y aller…

P1040132.JPG

P1040134.JPG


Ma pyramide est à présent terminée (et soigneusement rangée). 🙂

Au fil de ce projet, j’ai tâté des pigments pour la première fois et c’est pas mal du tout pour créer de la « salissure » naturelle (poussière, sable, etc.). Par contre, pour ce qui est de protéger et fixer les pigments, je n’ai pas été convaincu par le pigment binder que j’avais acheté spécialement en magasin ou bien par le white spirit (technique lue sur le net). Ces produits gâchent aussitôt la couleur des pigments. Pour l’instant, la meilleure solution que j’ai trouvée consiste à passer du vernis mat en bombe (attention à ne pas vaporiser de trop près au risque de former une pellicule de vernis liquide qui gâche aussitôt les pigments.

Je suis aussi très content de la petite « recette » de peinture pour les briques de la pyramide : beige + lasure (en deux fois si nécessaire) + vernis + brossage à sec de beige.
Ça marche très bien, c’est facile à faire et je pourrais peindre mes prochains décors égyptiens avec des briques de même couleur, ce qui me permettra d’avoir des bâtiments assortis.

Bref, ce fut un projet très sympa et je suis très content du résultat !

À bientôt ! 🙂

 

WIP – Pyramide pour Sandgrave (3)

Hello,

Ma pyramide pour Sandgrave avance pas à pas. La dernière fois, j’avais tout juste terminé de l’assembler.

Allez, c’est parti pour la suite !

chasseur d'appart
Même les momies s’intéressent à l’immobilier.

Depuis la dernière fois, j’ai rapidement complété les murs intérieurs avec des demi-colonnes façon bas-relief :

20181030-01.JPG
Tout de suite, les murs sont plus jolis.

Ensuite de quoi, il a fallu que je réfléchisse à la façon de peindre tout ça. J’ai fait quelques essais sur des briques inutilisées. Finalement, j’ai obtenu ce résultat qui m’a immédiatement satisfait :

P1040059.JPG

Comment ai-je fait pour obtenir ce résultat ? C’est simple, ça commence avec de la peinture beige achetée en magasin d’art.

20181002-peinture-ivoire.JPG
Voilà un achat que je ne regrette certainement pas. Ce tube m’a servi pas mal de fois et la peinture a une très bonne viscosité, en particulier pour peindre des décors : ni trop épaisse, ni trop fluide. De plus, elle sèche vite, ce qui est tout bénéf’.

J’ai donc tout peint en beige en faisant bien gaffe à ne pas laisser de blanc apparaître dans les interstices entre les briques.

20181030-02.JPG
Hop, la pyramide peinte en beige. À ce stade, j’ai retiré les murs de la chambre intérieure pour les peindre plus facilement à part.

20181030-03.JPG
Puis les murs de la chambre intérieure. J’en ai également profité pour peindre les colonnes et les fausses portes. À ce stade, je me suis contenté de simples aplats.

Une fois la peinture terminée, je passe à l’étape suivante : la lasure.

20181030-04.JPG
Un pot de lasure acheté à Brico-Dépôt pour une douzaine d’€. Il contient 1 litre de produit, autrement dit j’ai de quoi faire…

J’en profite pour dire que la lasure acrylique a exactement la même consistance, le même aspect, la même odeur et le même goût (n’essayez pas ceci à la maison) que le Quickshade d’Army Painter. Mais pas forcément la même couleur, toutefois les magasins proposent généralement plusieurs nuances de lasure. Tout ça pour un prix mini : 12.50€ le pot 1L du magasin de bricolage contre 25.00€ les 250mL de Quickshade en magasin. Il n’y a pas photo sur lequel des deux est le plus avantageux…

J’ai donc appliqué une couche de lasure au gros pinceau sur tous les éléments de la pyramide puis j’ai essuyé les surfaces avec une feuille de sopalin pour laisser la lasure apparaître uniquement dans les creux :

20181030-05.JPG
La pointe de la pyramide

20181030-06.JPG
La base de la pyramide

20181030-07.JPG

Je laisse sécher pendant la nuit.

20181030-08.JPG
Après une douzaine d’heures, c’est encore un peu humide, mais on peut manipuler les éléments sans s’en foutre partout sur les doigts. J’ai pu emboîter les murs intérieurs à l’intérieur de la pyramide pour vérifier le résultat d’ensemble.

20181030-09.JPG

20181030-10.JPG
(Désolé pour l’éclairage raté…)

20181030-11.JPG
En profitant de l’occasion, j’ai passé un autre élément de décor à la lasure.

Finalement après séchage, j’ai décidé de passer une deuxième couche de lasure car la première n’était pas assez prononcée à mon goût. J’ai sans doute épongé trop de produit avec l’essuie-tout lors du premier passage. Pas grave, on va juste insister un peu.

20181030-12.JPG
2ème couche de lasure puis re-passage d’essuie-tout. Le résultat est déjà plus satisfaisant.

20181030-13.JPG
Les murs aussi ont eu le droit à une 2ème couche de lasure.

20181030-14.JPG

On laisse sécher tout ça pendant 24 heures pour être tranquille.

Après séchage, pas de mauvaise surprise. La lasure n’a pas changé de couleur ou d’intensité, simplement on peut la tripoter maintenant qu’elle est sèche.

À présent, il s’agit de passer la pyramide au vernis mat. Pour ce faire, j’utilise une bombe de vernis mat d’Army Painter (je l’utilise souvent celle-là, il serait temps de voir si je ne peux pas trouver une alternative qui me coûterait moins cher).

Pour cette étape, j’ai complètement flingué ce qui restait de ma bombe de vernis (il en restait peut-être le quart). Je passe ensuite au brossage à sec pour rehausser tout ça. J’utilise de nouveau la peinture beige que je vous ai montrée plus haut. Il est important de brosser légèrement avec peu de peinture sur le pinceau. Mieux vaut y aller trop doucement au départ plutôt que de se retrouver avec un brossage trop violent.

20181031-0018
Là, tout de suite, ça claque nettement plus qu’avant.

20181031-001920181031-002020181031-002120181031-0022

20181031-0023
Voilà une façade qui me plaît.

20181031-0017.jpg
Les murs intérieurs ont aussi le droit à un brossage à sec de beige, en faisant attention à ne pas en foutre sur la porte ou les colonnes. D’ailleurs les colonnes ont eu le droit à un brossage de blanc (en se concentrant sur le centre pour laisser de la lasure apparaître sur les côtés) et à un lining de rouge vif.

Et c’est terminé pour le brossage à sec.
La pyramide n’est pas encore terminée, mais presque. Encore un tout p’tit peu. 🙂

Je reviendrai très bientôt avec un dernier article qui conclura mon travail sur la pyramide. En attendant, je vous donne un petit aperçu de ce que je peints sur les fausses portes dorées :

20181031-0024.jpg

 

Sur ce, à très bientôt !

WIP – Pyramide pour Sandgrave (2)

Bonjour,

La construction de la pyramide sur laquelle je travaille est pratiquement terminé ! Après la moitié inférieure, c’est au tour de l’autre moitié d’être assemblée.

Les 2 moitiés côte à côte :

Et on les superpose :

Pour info, la pyramide fait 25cm de côté et 16.5cm de haut. Donc c’est un décor assez imposant sur la table. Au moins il n’y aura pas de doute que ça bloque les lignes de vue et de tir. Mes prochains décors en plâtre pour Sandgrave seront probablement moins grands.


Sinon, pour rester dans le sujet des décors pour Sandgrave, j’ai reçu en début de semaine un tapis de jeu à thème « désert » commandé chez Deep-Cut Studio. C’est l’occasion de prendre quelques photos à la va-vite pour l’occasion.


Maintenant que la pyramide est assemblée, il me reste à :

  • Poncer un petit peu certaines briques.
  • Décorer et garnir la chambre intérieure. Il y aura des colonnes en bas-relief sur les murs par exemple.
  • Floquer/texturer le carton qui sert de support.
  • Et peindre tout ça évidemment (j’ai commencé à faire des essais sur des pièces inutilisées).

Le plus gros est fait, mais il y a encore du boulot.

Sur ce, à bientôt ! 🙂

 

 

WIP – Pyramide pour Sandgrave

Hello,

Ces derniers jours, je travaille à fond sur la réalisation d’un décor en plâtre, à savoir une pyramide (mais ça vous l’aviez deviné rien qu’en lisant le titre). J’ai commencé à utiliser les moules Hirst Arts que j’ai commandés le mois dernier.
Histoire de me faire la main, j’ai décidé de suivre un des tutos officiels du site du fabricant pour réaliser une pyramide ouverte avec une chambre intérieure.

Pour commencer, il faut faire des tirages en plâtre. Beaucoup de tirages…

P1030981

Au total, j’ai fait pas moins de 29 tirages avec 2 moules différents (un moule pour l’aspect extérieur de la pyramide et un second pour l’intérieur), si bien que je me suis retrouvé avec pas loin de 600 pièces. Tip : prévoir des tupperwares la prochaine fois pour stocker tout ça.

Une fois les tirages terminés, j’ai voulu enchaîner dès le lendemain avec la construction de l’édifice. ERREUR. Il faut en effet prévoir de sécher les pièces : même une fois durci, le plâtre contient encore de l’eau, et la colle à bois est alors totalement inopérante. Du coup, la première tentative d’assemblage fut un fiasco car les pièces ne tenaient pas en place après avoir été collées.

Comment sécher le plâtre ? En passant les pièces au four à basse température, ou bien avec un appareil déshydrateur (pratique quand on a beaucoup de pièces, ça évite de squatter la cuisine avec des centaines de bouts de plâtre).

Vient ensuite le moment de la construction. Il faut prévoir de la colle à bois évidemment, mais aussi de l’essuie-tout et des feuilles de papier de verre (ou papier à poncer) car les pièces nécessiteront éventuellement un petit coup de ponçage.

20181018-000120181018-000220181018-000320181018-000420181018-000520181018-000620181018-000720181018-000820181018-000920181018-001020181018-001120181018-001220181018-001320181018-001420181018-001520181018-001620181018-001720181018-0018

Le plus gros du travail est fait, mais il en reste encore pas mal à faire. La moitié supérieure de la pyramide sera assemblée séparément (car elle sera amovible pour accéder à l’intérieur). Heureusement, ce sera plus rapide à construire, parce que plus on monte, moins il y a de briques à aligner !
À titre indicatif, la moitié inférieure a nécessité 242 pièces, chacune étant légèrement poncée puis collée à la main, donc inutile de dire que ça prend du temps.

À suivre, donc…

Quelques décors égyptiens – l’impression 3D, c’est ‘achement bien

Hello,

Histoire de garnir un peu ma table quand je joue à FrostSandgrave, je me fabrique quelques décors égyptiens. Or ce qui est bien quand on a accès à une imprimante 3D, c’est que c’est très facile de trouver des fichiers pour imprimer des bibelots égyptiens : accessoires, reproduction de statues, obélisques, etc. Il suffit par exemple d’aller sur Thingiverse et de chercher « egypt » pour trouver des trucs intéressants.

Un très bon ami à moi, qui est aussi un de mes partenaires de jeux de pitous, possède justement une imprimante 3D (une Prusa Mk 3 pour info). Et il imprime volontiers des trucs pour nos parties (décors, accessoires). C’est ainsi que sa machine a pondu une flopée de tuiles de donjon égyptien ainsi que quelques accessoires/décors.

Exemple avec une statue de femme égyptienne piochée sur Thingiverse.

7aeb408b6ba03f85cb475c35c69f80b6_preview_featured
Le fichier 3D, disponible en libre téléchargement.

impresion-statue-ptolemaic.jpg
Impression en cours…

impresion-statue-ptolemaic-2.jpg
Impression terminée.

impression-statue-ptolemaic-3.jpg
La statue est de taille considérable pour un décor. Elle fait 20 cm de haut tandis que le pilier dans son dos fait environ 15 cm. Ces chiffres sont pas dus au hasard, j’ai quelque chose en tête qui fait aussi 15 cm…

Les traits verticaux bizarres qui ressemblent à des bugs graphiques sont des supports d’impression. Ils s’enlèvent très facilement à la main (bien que des pinces puissent être nécessaires pour retirer ceux qui se trouvent des creux difficiles d’accès).

Ceci étant fait, il reste à peindre la statue. Ouais, car le gris métallique futuriste, ça passe moyen sur une table de jeu typée Égypte antique…

Pour ce faire, j’utilise une bombe de peinture de la marque Montana (gamme Montana 94) de couleur marron safari (qui est plutôt jaune que marron, mais passons). Pour info, la bombe n’est vraiment pas chère, elle m’a coûté un peu moins de 4€ dans un magasin d’art. Moins cher que les bombes de peintures GW donc, mais je dois tout de même préciser que la Montana 94 sent très fort (une protection respiratoire n’est pas superflue car ces peintures ne sont évidemment pas faites pour être sniffées) et met du temps à sécher. Cela dit, j’ai l’impression qu’elle est plus épaisse que les peintures en bombe GW et cela compense un petit peu les stries dues à l’impression 3D.

20181002-montana94

Après passage à la bombe :

20181002-statue-femme-ptolemaic

Avant de passer à la suite, j’attends que la peinture soit bien sèche : je n’hésite pas à laisser passer 24h pour être tranquille, vu que la peinture Montana reste parfois légèrement collante au toucher dans les premières heures (bon après, c’est peut-être qui ai la main trop lourde).

Je range la bombe aérosol pour passer au pinceau. J’applique un lavis de marron puis je laisse sécher au soleil et je fais autre chose en attendant.

20181002-folkart

20181010-peinture-marron-01
Floutch !

Une fois le lavis sec, je passe un brossage à sec couleur sable/ivoire en insistant bien. Puis ensuite, un brossage plus léger de blanc en me focalisant sur les arêtes et les reliefs, afin de donner du volume.

20181002-peinture-ivoire

Voici la peinture beige achetée en magasin d’art. Quant à la peinture blanche, un pot de chez GW qui traîne sur le bureau fera amplement l’affaire.

Et voilà, ma statue est terminée. Je peux déjà la poser telle quelle sur la table de jeu. Mais en vrai, cette statue ira de pair avec un autre truc que je prépare à côté. J’en reparlerai dans un autre billet de blog.


Outre la statue de femme ptolémaïque, voici d’autres trucs que j’ai fait imprimer puis que j’ai peints :

Voici les liens vers les fichiers STL si ça vous intéresse :


Et puis j’ai un bâtiment, fabriqué (avec mes dix doigts) en carton-mousse puis recouvert d’enduit, qui est en attente de peinture. Il recevra sa sous-couche plus tard.

Ce bâtiment complètera la première statue que je vous ai montrée plus haut. Genre comme ceci :

20180625-jardin
Dessin réalisé par un professionnel du graphisme, si si !


Ce n’est pas tout, car j’ai encore d’autres décors en réalisation pour Sandgrave : des palmiers, des obélisques d’obsidienne, une pyramide démolie, etc.

Et puis, il y a ce colis que j’ai reçu il y a quelques jours…

P1030976
Un colis venu des States. Que contient-il ?

P1030977
Ce sont des moules Hirt Arts !

J’ai cassé ma tirelire et j’ai décidé d’investir dans les moules Hirst Arts à thème égyptien

P1030978
Un moule vu de près.

P1030979
Et voilà du plâtre résine, en prévision du boulot qui m’attend.

Mais comme chaque chose vient en son temps, tout ces décors feront l’objet de futurs articles. Car ce sera tout pour aujourd’hui.

À bientôt ! 🙂

[Pub][Kickstarter] Le retour de Cléopatre

Hello,

Aujourd’hui je fais un peu de pub pour une boîte que j’aime bien : Dark Fable Miniatures (DFM). Cette entreprise anglaise vend pas mal de figurines d’égyptiens et vous en avez peut-être déjà vus par ici :

DFM a lancé une campagne Kickstarter dernièrement pour une nouvelle série de figurines d’égyptiens. Comme le titre l’indique, il y a Cléopâtre évidemment, mais pas qu’elle !

671e042260a7f3b5463f1e867f855d81_original
Une nouvelle version de Cléopâtre est proposée dans ce KS : la version historique de droite, par opposition à la version hollywoodienne de gauche.

Outre Cléopâtre, on trouve également des servantes, des morts-vivants, des gardiens des portes de l’au-delà, et d’autres figurines sympas. Bref, il y a de quoi faire si on veut jouer à de l’Égypte antique fantastique comme moi, ou à de l’Égypte Pulp dans les années 20.

f73803f9b1be25ba135103ffe3b18a38_original
Cléopâtre entourée d’un scribe et de l’amiral Euphranor

8e5aa9a24a59daf67ee85778c5609676_original
Une princesse et ses servantes.

2d46bf39ee4c6145bc134a129131bbec_original
Des servantes portent à boire et à manger

ffed640d6da0e593adf547eefcd3e29b_original
Des gardiens des portes de la Douât (le monde des morts)

378463e809f5151a5a0ea0963aa5bb3a_original
Une reine-momie et ses serviteurs.

4392c82c7e2913f1933002667de08cad_original
Un prince momie et ses serviteurs.

0f9bff9f611254483576cdf9045e5366_original
Une statue d’Anubis sur sa stèle.

29ddb6d5c2e6865b2c81d05485d04e9c_original
Une statue d’Anubis qui descend de sa stèle pour infliger une correction aux profanateurs.

Viennent ensuite les stretch-goals :

343a527e3ee58ac0c940f982843cd3ee_original

11c02a214aee8a3f9316c90d33f20f5b_original

cee7c4625db5f5b05e4ec2f56a18fbee_original

72385c2a5ca7ef64f56b26f5b6cec9ac_original

82536d4a05d99568641bb71b4365c05d_original

c76f3341d14fa0a88de86a2d12fc423a_original


À titre d’anecdote, lors de ma dernière commande chez DFM en juillet, j’ai reçu cette figurine en cadeau surprise (une geste que j’ai beaucoup apprécié d’ailleurs) :

20180807-Sekhmet


D’expérience, DFM est une boîte sérieuse et je n’ai jamais eu aucun souci avec eux lors de mes commandes passées. Toutes les figurines de DFM sont en métal à l’échelle 28-30mm. Vous pouvez tout voir sur la page KS :

Voilà pour la pub.

Sur ce,

à bientôt ! 😉

À l’ombre des palmiers

Hello les gens !

Aujourd’hui, je laisse de côté Age of Sigmar pour revenir vers l’Égypte Antique/Sandgrave et vous montrer un décor qui me semble approprié pour la saison : une oasis !

oasis_01
Tadam !

Ça faisait un petit moment que l’idée de réaliser une oasis afin de compléter ma collection de décors pour Sandgrave me trottait dans la tête. J’ai également pu faire d’une pierre deux coups puisque le forum Warmania organisait un concours de modélisme sur le thème de la végétation. L’oasis m’a d’ailleurs permis de monter sur le podium (1ère place ex-æquo) une fois le concours et les votes terminé, ce qui est toujours sympa ! 😎

oasis_04


Je vais en profiter pour vous parler un petit de peu de la réalisation du décor.

La première chose que j’ai utilisée, c’est un simple morceau de carton-plume (acheté en magasin d’art) découpé à ma convenance :

20180723-01
J’ai découpé ce carton-plume avec un fil chauffant après avoir dessiné le gabarit au crayon.

C’est la base de mon socle/décor. J’ai également utilisé des chute des carton-plume pour les redécouper un peu et les coller à divers endroits afin de créer du volume.

La deuxième chose à faire ensuite, c’est de définir l’emplacement de l’eau. Pour un petit coup de crayon pour dessiner la mare, puis de la peinture.

20180723-05.JPG
L’eau a été peinte avec une première couche de Sybarite Green, puis une couche de Teclis Blue sur une zone plus restreinte afin de donner une illusion de profondeur.

Une fois l’eau peinte, il faut lui donner la texture et la brillance. Pour ça, j’ai utilisé de la feuille texturée achetée chez Green Stuff World.

20180723-07
La texture de cette feuille m’évoque étrangement des vieux protège-cahier que j’utilisais en primaire.

Il faut découper la feuille avec des ciseaux pour lui donner la forme désirée. D’ailleurs, ne pas hésiter à couper plus large, quitte à déborder de la « mare » d’eau qui a été préalablement peinte : tout ce qui débordera sera de toute façon recouvert d’enduit de texture par la suite.

Une fois la la feuille découpée, il n’y a plus qu’à la fixer avec de la colle blanche. Attention ami lecteur, si un jour, tu colles de la feuille plastique texturée, ne fais pas comme moi : ne tartine pas la feuille avec de la colle. Applique juste une ligne de colle le long du pourtour et ça suffira amplement. Moi j’ai eu la main lourde et par conséquent, la colle a été TRÈS longue à sécher (ça a pris des jours !).

Une fois la feuille plastique collée, on peut passer aux choses sérieuses avec l’enduit de texture. J’ai utilisé un pot de chez Prince August (Vallejo).

20180723-02
That’s the shit I’m talking about.

Treize zeuros le pot chez mon crémier ; bien plus rentable que les mini-pots de texture GW à 6€. Cette texture s’applique au pinceau, à la truelle ou à la main. Faites comme vous sentez. Cela dit, je déconseille le pinceau, sauf éventuellement pour les premières couches. Pourquoi ? Les poils du pinceau laissent des marques en forme de stries dans la texture. Pas glop.

D’ailleurs, il y a un truc que j’ai appris en utilisant ce produit : il vaut mieux ne pas essayer de créer du volume avec. Sinon on se retrouve à multiplier des couches interminables d’enduit et on gaspille beaucoup. C’est pour ça que si l’oasis était à refaire, j’aurais appliqué une couche d’argile de modélisme sculptée à ma convenance afin de donner du relief au sol avant de passer l’enduit, ce qui m’aurait économisé du temps et du produit.

Bref, une fois que l’enduit de sable est sec, un p’tit coup de peinture pour compléter la couleur : brossages d’ivoire, de sable clair et de blanc par-ci, par-là.

Reste plus qu’à planter la végétation. Pour cela, j’ai utilisé trois trucs :

20180723-03.JPG
Des palmiers en plastique cheap de chez Décors Miniatures. Prix raisonnable, mais l’ébarbage est une purge. Les troncs ont reçu un petit lavis marron pour rehausser un peu leur texture et leur faire perdre leur aspect « plastique cheap ». Une fois sec, ils ont été planté dans le socle à l’aide d’une perceuse à main et de super glue.

20180723-04.JPG
Une plante en plastique pour aquarium achetée à vil prix dans une grande surface. Je l’ai charcutée pour sélectionner les meilleurs rameaux (car il y en avait beaucoup qui comptaient des défaut de moulage). Puis j’ai planté ça autour de l’oasis de façon à créer des espèces de buissons.

20180723-06.JPG
Des touffes d’herbe statique de 3 variété différentes.

Une fois les plantes collées, c’est fini !


oasis_02
Le résultat final.

oasis_03
Un ami me dit que cette photo lui donne envie de trouver une oasis et de partir en vacances là-bas. Comme je le comprends…


Et voilà pour aujourd’hui !

À bientôt ! 😉

Ruine égyptienne

Hello,

Ça y est, on a entamé le mois de décembre ainsi que la dernière ligne droite avant la fin de l’année. J’espère que vous avez attaqué les chocolats de vos calendriers de l’avent et que vous avez ressorti vos pulls moches du placard pour fêter ça. ^_^

Histoire d’oublier un peu le froid de l’hiver qui approche à grand pas, je vous propose un petit détour en Égypte.

Je me suis récemment pris un élément de décor en résine représentant une ruine égyptienne, histoire de m’amuser un peu avec :

© Scotia Grendel Productions

La peinture a été très simple et rapide :

  1. Une sous-couche à la bombe Army Painter, couleur Desert Yellow.
  2. Un lavis global de sépia (Seraphim Sepia).
  3. Des brossages à secs de couleur crème, puis blanc par endroits.
  4. Des lavis légers au pinceau fin sur les éléments de la fresque que je souhaitais colorer (les ailes au-dessus de l’entrée et les dieux sur les côtés).
  5. Pour finir, j’ai collé des touffes d’herbe statique ça et là.

(N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir)

Et hop ! Voilà le résultat.

Bien qu’ils soient abimés, on reconnait les portraits d’Anubis et Horus sur les côtés.

Et paf, une égyptienne apparaît.

Sur cette photos et les trois suivantes, j’ai utilisé quelques tuiles de mon donjon égyptien, placées juste derrière l’entrée en ruine, juste pour le plaisir de faire une petite mise en scène.

Pour un décor peint vite fait, je suis content du résultat.

À présent, à quoi va me servir ce décor ?
J’avoue que je ne sais pas trop encore. Je l’ai juste pris et peint pour le plaisir sans trop y réfléchir (dès qu’il y a les mots « figurine » + « Égypte », je cesse de réfléchir).

Cette ruine est complètement plate derrière (de toute évidence, cette pièce a été tirée à partir d’un moule en « baignoire »), donc on ne peut pas s’en servir tel quel sur une table de jeu. Il faudrait soit sculpter carrément l’arrière, soit le coller contre un décor plus gros, genre une falaise sculptée dans du styrodur.
Ou bien on peut tout simplement s’en servir pour faire un diorama ou même pour le mettre en arrière-plan sur des photos de figurines. En attendant, je garde ce décor dans ma vitrine pour décorer et accompagner mes figurines d’égyptiens.

C’est tout pour aujourd’hui, mais le prochain article ne devrait pas trop tarder ! 😉

[Pub][Kickstarter] Le Chemin d’Osiris 2 : on y retourne !

Hello !

Je vais vous parler encore une fois d’un Kickstarter et après, c’est promis, je ne vous embête plus avec ça.

Si avez lu mes notes de blog dernièrement, il ne vous aura pas échappé que je m’amuse avec un donjon égyptien modulable fabriqué par Lunesdargent Workshop.

Peut-être même que vous aimeriez avoir un donjon similaire. Bonne nouvelle : Lunesdargent Workshop a lancé une nouvelle campagne KS autour du donjon Path of Osiris !

Cette fois-ci, le donjon est proposé aux backers sous la forme de fichiers numériques pour de l’impression 3D. Non-seulement vous pourrez alors imprimer autant de pièces que désiré (pour peu que vous ayez accès à une imprimante 3D ou à un professionnel qui peut s’en charger pour vous), mais cette campagne KS inclut de nouvelles pièces/tuiles qui offriront de nouvelles possibilité pour moduler son donjon.

Jugez par exemple :

À titre informatif, les pledges sont décomposés en plusieurs niveaux qui donnent accès à différents lots de pièces/tuiles.

Le pledge le plus intéressant revient à 100 dollars canadien (environ 66€) : intitulé The Path of Osiris Extended, il offre toutes les pièces/tuiles existantes ainsi que deux add-ons inclus et les stretch goals gratuits.
C’est de loin le pledge le plus intéressant à mes yeux car même sans prendre en compte les stretch-goals à venir il offre largement de quoi s’occuper et construire son donjon comme on veut.

Pour information, j’ai tout de suite pris ce pledge. Bien que je possède déjà de nombreuses de pièces/tuiles (comme vous avez pu le voir dans mes photos), je dois dire que certains types de pièces viennent à manquer dès que l’on construit un donjon un peu ambitieux. Du coup, grâce à ce pledge, j’aurais toutes les tuiles à ma disposition (virtuellement parlant bien sûr) et je pourrai en imprimer autant que nécessaire pour compléter confortablement mon donjon.

J’ai une autre raison d’être enthousiaste à propos de cette campagne : les pièces originellement vendues pèsent tout de même leur poids (elles sont fait à partir d’une sorte de grès) et ça ne facilite pas leur transport quand il faut se déplacer pour jouer en club ou chez les amis. De plus les pièces peuvent être fragiles donc, même si la réparation est facile, il faut faire gaffe au moment de les transporter car on ne peut pas les stocker n’importe comment. Personnellement j’utilise des tiroirs capitonnés de papier-mousse et je range les pièces en mode Tetris pour limiter les risques de choc entre elles.
Or ces inconvénients disparaissent avec le plastique de l’impression 3D : sauf si je dis des conneries, on devrait pouvoir stocker les pièces dans de simples caisses, sans protection particulière, sans devoir se faire chier à les ranger méticuleusement.

Bref, si vous vous voulez vous aussi un donjon égyptien, c’est le moment de se lancer. ^_^

[Pub] Les Fils d’Anubis

Hello !

La plupart de ceux qui me connaissent savent que j’adore tout ce qui touche à l’Égypte Antique, historique ou fantasmée. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que je fasse les yeux doux aux fabricants et magasins qui écoulent de la came figuriniste sur le thème égyptien.

Parmi eux, il y a Dark Fable Miniatures. Cette petite entreprise anglaise produit quasiment que ça : des égyptiens à gogo. Or ils ont justement lancé une campagne Indiegogo pour étendre leur gamme avec de nouvelles figurines : les fils d’Anubis.

La campagne est à présent financé et les contreparties proposées vous permettent d’acheter un ou plusieurs sets de figurines parmi sept sets au choix : 5 sets de guerriers anubis (des chacals humanoïdes), 1 set de guerriers scorpions (des soldats aux boucliers ornés d’emblèmes de scorpion) et 1 set de génie (une version avec la lampe et une autre sans la lampe).
À partir du moment où vous prenez 5 sets ou plus, vous débloquez la figurine du seigneur scorpion en cadeau et vous pouvez également acheter en add-on des figurines déjà présentes dans le catalogue de DFM à un prix réduit.

Si vous n’êtes pas spécialement fan des chacals anthropomorphes, vous pouvez tout simplement jeter votre dévolu sur les guerriers scorpions ou le set de la génie.

Petite astuce : le gérant de la campagne a déjà fait des tirages des figurines du génie, donc si vous n’achetez que ce set, il pourra vous l’expédier plus tôt que les autres sets.

Voilà pour la pub. À titre informatif, ce n’est pas dans mon intention de faire des articles publicitaires, simplement j’ai parfois envie de parler des petites boîtes qui font des trucs que j’aime bien. Vous ne me verrez donc pas faire de la publicité pour le dernier Kickstarter de Cool Mini Or Not (ou d’une autre boîte du même gabarit).
Je reviendrai vous parler de financement participatif encore une fois dans les jours qui viennent (toujours en rapport avec l’Égypte – décidément !) puis je fermerai de mon clapet sur le sujet avant de me concentrer sur mes figurines.

Donjon égyptien : grosse session de peinture

Hello !

Le weekend dernier a été l’occasion de peindre toutes les pièces du donjon égyptien que j’ai présenté dans un article il y a deux mois :

[Ouvrons la boi-boîte] Le chemin d’Osiris ou « Descente chez les défunts égyptiens ».

Ce fut une grosse session de peinture puisqu’il y avait exactement 261 pièces à peindre !

À cause d’une erreur dans la commande, j’avais reçu une cinquantaine de pièces déjà peintes avec simple jus de couleur marron chaud, néanmoins ça m’en laissait tout de même plus de 200 non-peintes. D’ailleurs le fabricant a été hyper cool car il m’a carrément filé trois bouteilles de peinture (via un envoi ultérieur) pour je puisse peindre mes pièces avec la même couleur sans avoir besoin de chercher une peinture approchante.

J’ai donc passé une après-midi avec un ami à recouvrir les pièces non-peintes de jus/lavis (dilué à raison d’approximativement 1 dose de peinture pour 9 doses d’eau).

Puis une fois que toutes les pièces ont été traitées (avec quelques fois des retouches nécessaires), il a fallu toutes les brosser à sec avec une couleur beige/ivoire pour rehausser le relief.

261 pièces à brosser = bobo le poignet à la fin de la session. Mon ami dit même avoir une ampoule au doigt depuis.

Au final, la séance a duré environ 10 heures entre la peinture, le bavardage, les photos et le rangement. Mais le résultat en valait la peine.


Enfin bref, je vous poste des photos en vrac de la peinture des pièces :

Vous remarquerez sur cette photo qu’il y a deux pièces qui contrastent avec les autres car elles ont déjà reçu un brossage à sec. Saurez-vous les repérer ?

Il doit y avoir sur cette photo toutes les pièces que je possède du donjon.

Outre les stèles et les plaques gravées, vous pouvez apercevoir les silhouettes de deux figurines que j’ai justement montrées hier sur le blog.

Ces murs sont particulier car il s’agit de ceux de la salle du trône.

Je pense avoir suffisamment de statues de sphinx pour décorer le tombeau du pharaon.


La séance de peinture s’est terminée tardivement vers 22 heures. Sachant qu’on était dimanche soir, qu’il fallait encore tout ranger, que j’avais de la route à faire pour rentrer et qu’il fallait se lever le lundi matin pour aller taffer…
Bref, je n’ai pas eu le temps de faire une belle mise en scène avec un donjon bien construit et des bonhommes qui se baladent dedans pour faire de zolies photos.

Néanmoins, j’ai tout de même pris le temps aujourd’hui de monter un mini-donjon et de faire quelques photos pour le plaisir. Voyez donc :

Mon trio d’égyptiennes

Vandorendra la démone-serpent

Les socles en acrylique transparent sont vraiment nickel pour l’immersion. Je compte socler toutes les figurines d’égyptiens/égyptiennes de cette manière.

Tadam ! Les portes peuvent même s’ouvrir !

Té ça rend bien quand même…

Déchiffrer les hiéroglyphes permettra peut-être de percer le secret de ce tombeau ?


« Dites-moi mon cher Golem, à quoi comptez-vous jouer avec ce donjon égyptien ? »

C’est une bonne question. À Frostgrave, ou plutôt « Sandgrave » qui sera une version légèrement remaniée de Frostgrave (genre je change surtout les noms et je touche presque pas aux règles). Après s’il existe un autre système de jeu adapté pour, je suis preneur.

« Verrons-nous d’autres photos ? »

Normalement oui, je dois justement faire une partie ce weekend avec des amis !

« D’autres projets pour ce donjon ? »

Je vais peut-être y ajouter des petites touches, comme peindre les sarcophages dans une couleur différente, ou bien colorier les hiéroglyphes des murs de la salle du trône. Mais surtout, je vais le peupler à mort ! J’ai plein de figurines adaptées au thème qui attendent d’être peintes et soclées : des momies, des squelettes, des scorpions, des scarabées, des pilleurs de tombes, etc. etc.


Sur ce, c’est tout pour aujourd’hui. Cet article se termine là et je vous dis : à la prochaine !

Les dames du Nil

Hello,

Pour changer un peu des figurines Warhammer, voici un trio de femmes de la cour du pharaon en Égypte Antique. Ces figurines proviennent de chez Dark Fable Miniatures.

Elles ont été peintes en speed pour m’entrainer un peu : sous-couche blanche, aplat de couleurs, trempette dans le Quickshade, vernis mat puis ultimes éclaircissements.

Je ne suis pas satisfait de l’éclairage violent sur les photos. Sur le coup j’ai peut-être loupé une occasion de sortir le tapis photographique blanc…

Et puisque je peins des figurines d’égyptiens, je vous reparlerai très prochainement de mon donjon égyptien dont j’ai fait le déballage dans cet article. J’essayerai d’ailleurs à l’occasion de sortir de nouvelles photos de ces figurines avec un meilleur éclairage.

À bientôt !

[Ouvrons la boi-boîte] Le chemin d’Osiris ou « Descente chez les défunts égyptiens »

Coucou !

Aujourd’hui : égyptologie ! Ou presque.

Il y a environ un an, j’ai mis des soussous dans un Kickstarter pour un donjon égyptien modulable : The Path of Osiris. C’est un projet mené par une petite boîte Canadienne (Lunes d’Argent Workshop), donc rien à voir avec les « projets-locomotives » du genre Cool Mini or Not et ses multiples KS pharaoniques (ah ah).

Or en début de semaine, j’ai reçu mon colis.
Avec une petite facture salée de la douane au passage… 😥
Mais bon en même temps je m’y attendais un peu.

(Sache ô honorable visiteur que tu peux cliquer sur les photos si tu souhaites les afficher en plus grand)

Oh le beau colis !

Oh les belles publicités qui servent à rembourrer l’intérieur du colis !

J’ai également eu le droit à un petit message, un tube de super-glue en bonus au cas où il y aurait eu de la casse pendant le transport et un bon de réduction pour un prochain achat.

J’ai enlevé presque toutes les publicités du colis. Il y a plusieurs cartons à l’intérieur. Un par set de pièces que j’ai commandé.

Quatre cartons. Trois grands + un petit (qui contient une salle de trône).

J’ouvre le premier carton (un set complet + les stretch goals). Chaque pièce est emballée dans du papier-mousse. Là je suis impressionné. Il a dû en falloir du temps pour emballer et ranger tout ça. À titre indicatif, mon colis contient un peu plus de 200 pièces et il y a des backers qui ont été nettement plus gourmands que moi lors de la campagne KS.

Je commence à sortir et examiner les pièces. Voici déjà quatre portes marquées d’un symbole de scarabée.

Puis des dalles…

Un mur simple

Un mur en diagonale

Un mur en coin

Des statues de sphinx (masculin et féminin) érodés avec le passage du temps

Voilà une vue d’ensemble du contenu d’un set de 60 pièces…

J’improvise ici un petit exemple de caveau égyptien vite fait.

Mon deuxième carton contient un autre set (60 pièces) identique au premier. Cela correspond aux 2 sets pour lesquels j’ai pledgé pendant la campagne.

Il me reste alors deux cartons qui contiennent les sets additionnels que j’ai achetés à part en add-on : un autre set plus ou moins équivalent aux deux premiers, histoire de compléter les pièces si besoin, et un set spécial (plus petit) pour constituer une salle de trône.

Je déballe la salle du trône :

Voici à quoi ressemble la salle du trône. Les murs portent des symboles différents de ceux des murs normaux tandis que certaines dalles ont des gravures spéciales pour indiquer l’importance de cette salle. Il y a aussi des stèles et une plate-forme surélevée pour accueillir un trône (ou un boss de donjon).

Après la salle du trône, il me reste le dernier set à vérifier. Et là c’est la surprise :

Je déballe des pièces qui sont déjà peintes !

Toutes les pièces de ce set sont peintes.

Il existait la possibilité pendant la campagne KS d’acheter des sets déjà peints pour un prix un peu plus cher. Or j’ai préféré commander uniquement des sets non-peints. Bon, ce n’est pas un drame non-plus (surtout que je n’ai pas payé plus cher).

J’ai prévenu le gérant de la campagne (Lunes d’Argent Workshop) qui m’a aimablement répondu. À priori une erreur s’est glissée dans le système au moment de la commande. Et bien ce n’est pas grave car ça me fera moins de peinture à faire ! D’autant plus que grâce aux indications de Lunes d’Argent Workshop, je devrais réussir à me trouver la même couleur de peinture sans trop de souci si jamais je souhaite peindre les autres sets de la même couleur.

J’en profite pour m’improviser quelques petits donjons avec une partie des pièces peintes :

Ici un explorateur rentre dans un tombeau sans savoir qu’une démone-serpent y est enfermée… (D’ailleurs vous verrez la figurine de la démone-serpent plus en détails très prochainement !)

Ici le même explorateur pénètre dans un autre tombeau dont l’entrée est gardée par un lion squelette…

Je sais : la figurine n’est pas encore peinte ! ^^’
Mais ça viendra ! Promis !

Mon explorateur face au gardien du tombeau : un prêtre liche (pas peint lui non-plus… pas bien !)

Globalement, je suis très content du lot :

  • La campagne KS a été correctement tenue. Certes, il y a eu du retard, mais rien d’extraordinaire pour un KS : j’ai eu mon colis un petit peu moins d’un an après avoir pledgé (cela fera exactement un an le 3 septembre).
  • Les pièces sont wouahouh-miam ! D’autant plus que j’adore le style égyptien.
  • Il y a eu très peu de casse pendant le transport grâce à l’emballage en papier-mousse. Sur pas loin de 220 pièces, j’en ai eu seulement 2 qui étaient cassées ! Et la réparation avec de la super-glue fut très facile.

J’ai envie de vous faire des photos d’un donjon plus vaste en utilisant l’ensemble des sets que j’ai reçus. Mais ça devra attendre un petit peu car c’est bien beau d’avoir 200+ pièces de donjon, mais il faut aussi les stocker et les ranger ! J’ai déjà trouvé une solution de rangement à mon Brico-Dépôt local, des tiroirs en bois à la bonne taille, mais il me faut les adapter un petit peu et capitonner l’intérieur pour protéger les pièces des éventuels chocs lors du transport.

***EDIT***

Allez, voici deux photos d’un donjon qui utilise grosso modo deux sets standards :

PoO-Open_24

PoO-Open_25

***FIN DE L’EDIT***


Pour aller plus loin dans le thème égyptien fantastique, voici une liste de figurines adaptées que j’ai pu trouver sur le net. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à m’en faire part !


Sur ce, cet article touche à sa fin. Je tâcherai prochainement de prendre plus de photos et surtout des photos de donjons complets. En attendant, j’ai du pain sur la planche !

À bientôt ! 🙂