[AoS] La chasse continue

Hello ami lecteur, quoi de neuf ces derniers temps ?

Cette semaine, j’ai terminé de peindre une deuxième unité de Chasseurs d’Avant-Garde pour Age of Sigmar. Ces guerriers reforgés accompagneront ma première unité de chasseurs sur le champ de bataille.

Lire la suite « [AoS] La chasse continue »

[AoS] Rapport de partie : Stormcast VS Ogors

Une petite bataille en fin de mois dernier avec un ami : mes Foudreforgés (assistés par une poignée de soldats des Guildes Franches) contre ses Ogors. Qui gagnera ?

L’enjeu de la partie est de prendre le contrôle d’un site stratégique situé dans la région de la Côte des Espoirs Fugaces sur lequel se trouvent plusieurs édifices tantôt délabrés, tantôt magiques.

Lire la suite « [AoS] Rapport de partie : Stormcast VS Ogors »

[AoS] Port Stellis : un bruissement d’ailes sous le ciel étoilé

Hello,

Voici une nouvelle unité peinte qui vient rejoindre les forces de Port Stellis : les aetherwings.

20170720-01.JPG

20170720-02.JPG

Ces oiseaux de montagnes sont des fidèles compagnons des vanguard-raptors et il existe un mystérieux lien fraternel entre les guerriers en armure et ces oiseaux des montagnes d’Azyr.

20170720-03.JPG

20170720-04.JPG

20170720-05.JPG

Ces grands rapaces volent toujours à proximité de leurs alliés stormcast et sont prêts à plonger sur les ennemis qui s’approcheraient un peu trop. Bien que les aetherwings ne soient pas aussi robustes qu’un guerrier de Sigmar ou de Khorne, ils ne doivent pas être sous-estimé pour autant car leurs serres acérées et leurs becs perforants peuvent mettre en pièce un malheureux qui pensait pouvoir les ignorer…

alfred-hitchcock-birds.jpg
Demandez à Mr. Hitchcock, il vous confirmera la dangerosité des piafs…

20170720-06.JPG

20170720-07.JPG

20170720-08.JPG

Tout comme mes Protecteurs de la Chandelle, les zoiseaux ont été soclé avec une texture colorée en bleu/turquoise sombre pour correspondre à Ulgu, le royaume des ombres. Et j’ai rehaussé cette couleur en créant un contraste avec des buissons rose-violet de chez GreenStuff World.

20170720-09.JPG

20170720-10.JPG

20170720-11.JPG

20170720-12.JPG

Étant donné leurs formes, ces piafs ont été très simples à peindre : des aplats, un lavis global et des brossages légers.

Quand j’ai assemblé ces figurines, j’avais peur que les lanières qui servent de support soient trop fragiles et que ces figurines se cassent sans arrêt, mais finalement il n’en est rien : le plastique est souple et résiste franchement bien aux manipulation. Évidemment, ces figurines ne sont pas à mettre entre les mains d’un enfant de bas âge, mais il n’y a pas lieu de s’inquiéter quand on les transporte ou qu’on les déploie sur la table de jeu. Bon par contre, j’ai dû coller des rondelles métalliques sous les socles pour assurer plus de stabilité.

Seul point noir à mes yeux : lors l’assemblage, au moment de coller les lanières sur les branches racornies qui servent de support, ce fut bien casse-couilles… Si les pièces se sont correctement emboîtées sur la première figurine, ça n’a pas été le cas pour les deux autres et j’ai dû passer un long moment à repositionner sans arrêt les pièces et à me foutre de la colle plastique partout sur les doigts. M’enfin, j’ai fini par y arriver, c’est ce qui compte ! Et maintenant, les stormcast de Port Stellis bénéficie d’un appui aérien. Grâce à ces alliés aviaires, les champions de Sigmar pourront certainement empocher davantage de victoires !*

Sur ce, à la prochaine ! 🙂

*faux, avec ou sans piaf, mes stormcast n’ont gagné aucune victoire… 😥

[AoS] Port Stellis : les Raptors d’avant-garde des Champions Stellaires

Hello,

Plus de deux semaines depuis mon dernier article par ici, ça ne va pas du tout ! Il est plus que temps de corriger ça ! C’est parti pour des figurines d’Age of Sigmar.

Aujourd’hui, après quelques jours à peindre trèèès lentement, je peux vous montrer un trio de foudreforgés postés en garnison à Port Stellis : les Raptors d’avant-garde.

20171130-01

Ces trois bonhommes ont été peints en suivant le même schéma de couleurs que ma figurine de test.

Au moment d’asembler ces figurines, j’avais le choix entre les équiper avec des arbalètes de Frappe-lointaine ou des arbalètes Ouragan. Les premières sont des sortes de fusils de sniper : elles tirent loin, peuvent tirer encore plus loin si le bonhomme ne bouge pas, et touche quasiment à tous les coups pour occasionner de gros dégâts contre une cible isolée. En gros elles sont idéales pour dégommer du héros adverse sans bouger ses fesses. Mais c’est quand même plutôt anti-fun comme façon de jouer.
Du coup, j’ai opté pour les arbalètes Ouragan. C’est l’équivalent AoS d’un machine gun qui crache du plomb à toute vitesse : ces arbalètes magiques mitraillent des traits de foudre à tire-larigot. Chacune de ces armes balance 6 traits par tour, 9 si le tireur n’a pas bougé. Autant dire que l’arme doit être brûlante à la fin de la bataille ! En contre-partie, les arbalètes Ouragan ont une portée moindre (ce qui oblige à se rapprocher de l’ennemi) et touchent moins facilement leur cible.

20171130-03

20171130-04

20171130-05

20171130-06

Vous aurez remarqué que les socles ne sont pas faits : c’est parce que je souhaite les faire plus tard, quand davantage de figurines auront été peintes, histoire de toutes les socler d’un coup.

20171130-08
Le Raptor-Prime


Je vais continuer à développer petit à petit mon armée pour Port Stellis dans les jours à venir (sans oublier ma bande égyptienne pour Sandgrave en parallèle). Outre les foudreforgés de Sigmar, il y aura aussi des corsaires aelfs. En voici un petit aperçu :

20171130-10

20171130-11

 

Sur ce, à bientôt !

[AoS] Port Stellis : introduction

Hello,

Ce billet va être un peu particulier. Plutôt que de vous montrer des photos de figurines peintes, je vais vous parler d’un projet de modélisme et peinture que je prépare pour Age of Sigmar avec un peu de fluff fait-maison pour accompagner.

Tout d’abord, histoire de mettre les choses en contexte, j’ai pas mal de de figurines de la grande alliance de l’Ordre :

  • Des nains/duardins bien entendu, mais je les ai déjà tous peints.
  • Des elfes noirs/aelfs. J’en ai peint une partie mais il m’en reste plein de non-peints (notamment des corsaires et des chevaliers draconiques)
  • Des foudreforgés, ceux de la boîte Blightwar qui attendent d’être assemblés et peints (ça viendra les p’tits gars, un peu de patience et vous pourrez accomplir la volonté de Sigmar sur la table de jeu).
  • Et puis il y en aura sûrement d’autres à l’avenir : addict au plastique gris un jour, addict pour toujours…

En ce qui concerne les figurines d’elfes noirs que j’ai peintes, ça fait un moment que je me fais une réflexion : je me suis contenté de suivre à peu près les schémas de couleurs officiels des elfes noirs du Vieux Monde (avec du violet typiquement druchii sur les vêtements). En fait, j’ai pas cherché à être original, j’ai juste cherché à reproduire les photos officielles… Et ça manque justement d’intérêt. Aucune originalité, aucune « appropriation » des figurines.

C’est pourquoi une idée a germé dans mon esprit depuis quelques temps déjà (depuis le moment où je me suis décidé à écrire cet article là) : briser le « carcan » de Naggaroth et faire basculer mes figurines dans l’univers d’AoS et les Royaumes Mortels où je leur donnerai un background et des schémas de couleurs inédits.

Avec AoS, tout est permis. Dans les Royaumes Mortels, il y a toute la place nécessaire pour y garer son fluff personnel. Un peu comme dans Warhammer 40.000 où on peut inventer des planètes à sa convenance pour l’historique de son armée.

De surcroît, Games Workshop encourage justement les joueurs à concevoir leurs propres cités-libres dans les Royaumes Mortels. Autant dire que les joueurs/collectionneurs/peintres ont le feu vert.

Mes aelfs (corsaires-fléau et ordo serpentis) vont donc rejoindre les foudreforgés pour former le début d’une grande armée mixte de l’Ordre sous la bannière de leur cité-libre : Port Stellis.


Port Stellis : c’est quoi ?

C’est une cité portuaire située sur la Côte des Espoirs Fugaces, dans l’un des domaines d’Ulgu, le royaume des ombres. La Côte des Espoirs Fugaces est une région particulièrement sombre : il y fait nuit pendant la moitié de l’année. Et même si le cycle du jour et de la nuit reprend son cours normal pendant l’autre moitié de l’année, le ciel diurne demeure triste et grisâtre comme un matin d’automne froid.

Port Stellis étaient originellement un campement de corsaires aelfs mais il s’est rapidement développé jusqu’à devenir une cité fortifiée grâce à l’afflux de colons humains, duardins et aelfs. À ce jour Port Stellis est devenu le foyer d’environ 100.000 habitants et ce nombre continue de croître progressivement.

La Cité-libre et la région environnante possèdent de nombreuses particularités qui en font un endroit fascinant et un point stratégique pour l’alliance de l’Ordre.

Quelles factions y a-t-il à Port Stellis ?

Voici une liste des principales factions de l’Ordre qui sont actuellement présentes à Port Stellis (d’autres pourraient venir quand la cité aura gagné davantage d’importance).

  • Collegiate Arcane
  • Dispossessed
  • Free Peoples
  • Order Serpentis
  • Scourge Privateers
  • Stormcast Eternals

Les autres factions de l’Ordre ne sont pas nécessairement absentes de Port Stellis mais elles n’ont tout simplement pas assez de membres en ville pour être considérées comme de « vraies factions ».

Maintenant, voyons les particularités de Port Stellis.



Les corsaires et la Porte de l’Océan d’Étoiles

La première caractéristique spéciale de la ville, c’est qu’il y a une énorme Porte de Royaume au milieu de la baie. Elle mène indirectement au royaume d’Azyr. Comme cette Porte est située à même la surface de l’eau, une embarcation est nécessaire pour la franchir. Toutefois il est patriculièrement dangereux de passer ce portail car avant d’arriver en Azyr, il faut d’abord naviguer à travers un mystérieux espace intermédiaire qui sépare le royaume des cieux de celui des ombres : l’Océan d’Étoiles.

L’Océan d’Étoile est une vision splendide à couper le souffle : un ciel étoilé, sans aucun nuage ou aucune pollution lumineuse, et un océan lisse comme un miroir qui reflète parfaitement le ciel. Quand un bateau traverse la Porte et entre dans l’Océan d’Étoile, c’est comme s’il flottait à travers le cosmos. Tout est calme et silencieux tandis que l’on peut admirer les étoiles  qui scintillent et les magnifiques nuages de poussière interstellaire. Cependant l’Océan d’Étoile est à priori infini et donc particulièrement dangereux : si un capitaine se perd ou ne connaît tout simplement pas la voie secrète dissimulée parmi les étoiles, alors il ne pourra plus jamais revenir. Le navire errera et sera perdu à jamais…

À ce jour, seuls les corsaires aelfs de la Côte des Espoirs Fugaces connaissent le chemin secret à travers l’Océan d’Étoiles jusqu’à l’autre Porte de Royaume. Et même là, ils ont besoin de la bénédiction de Sigmar pour ouvrir la portail vers Azyr. Il faut d’ailleurs noter que ces aelfs vénèrent Sigmar sous l’aspect de Silmaris, dieu du cosmos, seigneur des tempêtes et gardien de l’Océan d’Étoiles.

Comme les corsaires sont les seuls à pouvoir naviguer depuis Port Stellis jusqu’à Azyr et transporter des marhandises et des passagers, ils jouissent d’une énorme importance en ville et sont l’une des factions les plus influentes. La capitaine Naritha Noirfreux est la plus puissante d’entre eux : elle commande (directement ou indirectement) presque tous les corsaires aelfs de la Côte des Espoirs Fugaces.

Les Mines Scintillantes et les mineurs duardins

À une demie-journée de marche de Port Stellis se trouvent les Mines Scintillantes. Il s’agit d’un réseau de galeries souterraines dans lesquelles des mineurs duardins extraient une pierre précieuse qu’on appelle de la clariæ. C’est une gemme irisée qui émet une lumière faible et scintillantes, un peu comme une étoile.

Les gemmes de clariæ sont la première marchandise d’exportation de Port Stellis, mais il y a aussi de nombreux bijoutiers en ville qui se sont spécialisés dans la taille de ces pierres et qui en font de magnifiques bijoux. Les magiciens de la Guilde des Astromanciens sont également très intéressés par ces gemmes et ils les étudient activement car ils pensent qu’elles pourraient posséder des propriétés magiques.

Les duardins du Syndicat des Mineurs s’enorgueillissent de fournir la première source de richesse de la ville et par conséquent ils possèdent beaucoup d’influence dans Port Stellis. Bien qu’ils souhaiteraient pouvoir mener leurs affaires sans devoir passer par les corsaires aelfs, ils ont tout de même besoin des ces derniers pour exporter leurs marchandises vers Azyr. Actuellement le Syndicat est dirigé par Barik Van Bier, le duardin le plus riche de la ville, qui porte des bagues de clariæ à chacun de ses neuf doigts. On raconte qu’il est devenu richissime pendant sa jeunesse en découvrant une gemme de la taille d’un melon tandis qu’il creusait dans les tunnels plus profonds de la mine.

Le Fort d’Orage des Champions Stellaires

Une garnison d’éternels foudreforgés est présente à Port Stellis. Ce sont les Champions Stellaires, un des Ost-Tempêtes de Sigmar. Leur signe particulier le plus frappant est le fait qu’ils portent des armures sombres parsemées d’étoiles. Leur chef est le noble Seigneur Aquilor Andras Lamedargent.

La mission des Champions Stellaires est non-seulement de protéger Port Stellis et de la préserver de tout corruption du chaos, mais aussi de cartographier la région de la Côte des Espoirs Fugaces et de pourchasser les étranges monstres sauvages qui pourraient devenir des menaces si jamais ils devaient s’approcher un peu trop de la ville. Parfois ces foudreforgés sont accompagnés par des corsaires aelfs qui sont toujours intéressés pour chasser et capturer des monstres.

L’Ordo Serpentis

Un détachement de l’Ordo Serpentis est posté à Port Stellis. Ces chevaliers sont commandés par Sicath Cœursombre, un vieux dynaste aux cheveux blancs qui projette de reconquérir son ancien fief tombé aux mains des barbares chaotiques. Quand l’Âge du Chaos était venu, il n’avait pas eu d’autre choix que de fuir avec ses soldats vers Azyrheim car les légions ennemies étaient bien trop nombreuses. Mais après plusieurs siècles d’exil, il entend bien prendre sa revanche… D’ailleurs ses anciennes terres ne se trouvent qu’à environ une semaine de marche de Port Stellis. Pour le moment ses soldats passent leurs journées à s’entraîner et à défendre la cité en collaboration avec la milice en attendant le jour où ils seront enfin prêt à accomplir leur mission. Régulièrement de nouveaux chevaucheurs de rejetons draconiques arrivent à Port Stellis par bateau, via la Porte de l’Océan d’Étoile, pour se joindre à la cause de Sicath et lui jurer loyauté.

Sicath est secrètement soutenu par des sorcières des Sabbats Ténébreux qui attendent également leur heure pour reprendre leurs territoires en Ulgu. Elles se servent du dynaste pour « sonder » le terrain et évaluer la situation. Si jamais Sicath est victorieux dans la reconquête de son domaine, alors ces sorcières viendront à leur tour en Ulgu avec leur soldats pour mener la guerre à leurs ennemis.

La Guilde des Astromanciens

Port Stellis est le foyer de la célèbre guilde des Astromanciens. C’est un collège de magiciens qui cherchent à apprendre et maîtriser la magie des cieux (bien qu’une minorité d’entre eux choisissent plutôt la magie des ombres). La guilde est dirigée par le Grand Mestre Caius Lorentius, un érudit particulièrement sévère qui possède son propre Hurricanum céleste.


Voilà pour le moment, le background de la ville s’étoffera davantage plus tard.

Mes figurines de foudreforgés, de corsaires, de chevaliers draconiques, etc. seront donc peints en ayant en tête ce background au thème étoilé.

En prévision, j’ai d’ailleurs passé une commande pour un tapis de jeu qui correspond plutôt bien au type de terrain que je peux imaginer autour d’une cité d’étoiles dans le royaume des ombres :

J’ai hâte que ce tapis arrive !
Sur ce, à bientôt !

Vous allez rire…

J’ai craqué.

J’ai même carrément déchiré la ficelle de mon slip avec une trentaine de figurines de plus.

J’ai acheté la boîte « Blightwar » de Age of Sigmar. En plus, j’avais une réduction grâce à mon crémier…

Pour ceux qui ne connaissent pas déjà, « Blightwar » est une boîte de jeu comprenant des figurines de stormcast foudreforgés et de démons de Nurgle.

Pourquoi j’ai acheté craqué pour cette boîte ?

Plusieurs raisons :

  1. Jusqu’à présent, les foudreforgés ne me parlaient pas plus que ça. À quelques exceptions près, en particulier les bonhommes de la chambre auxilliaire d’avant-garde (une catégorie de foudreforgés spécialisés dans les missions en éclaireurs/avant-garde).
    Or ça tombe bien, la boîte « Blightwar » contient justement ces figurines. Et pour un prix plus attractif que si je les achetais séparément.
  2. Il y a des démons de Nurgle dedans. Si Khorne et Tzeentch me laissent indifférent, ce n’est pas le cas de Nurgle et Slaanesh qui me tentent un petit peu…
  3. Il y a des figurines exclusives dans cette boîte : Neave Blacktalon et Horticulous. Or ce sont deux figurines que je trouve franchement chouettes.
  4. Le prix de la boîte vaut l’équivalent de 2 pack Start Collecting. Autrement dit, les figurines coûtent pratiquement deux fois plus cher si on les achète séparément.
  5. La figurine de Neave Blacktalon est non-seulement chouette, mais également très bienvenue dans un jeu de figurines où les hommes sont omniprésents tandis que les femmes sont sous-représentées et souvent stéréotypées et/ou sexualisées (mention spéciale pour celle qui écope simultanément des clichés de la môman, de la vile manipulatrice et de la salope).
    Neave Blacktalon, elle, n’est ni un personnage sexualisé, ni un personnage de soutien. Elle se bat en première ligne et traque les généraux ennemis pour leur faire la peau. C’est rafraichissant. Et si on fait une analogie Stormcast=Spacemarines, ça tranche avec l’univers de 40K où l’on explique qu’il n’y a pas de femmes chez les spacemarines parce que leur morphologie ne le leur permet pas.
    Du coup, j’ai décidé de manifester mon approbation à GW. Avec mes soussous.
Que voilà un personnage féminin rafraichissant dans une armée qui commençait à sentir la testostérone.

Bref, j’arrête de réciter des excuses pour justifier pourquoi j’ai enfreint ma règle concernant l’achat de figurines.

Je vais bien évidemment devoir peindre tout ça. Et j’ai des idées pour peindre les foudreforgés. Je sais déjà que je vais reprendre le schéma de couleurs que j’avais testé avec le liberator dans un précédent article (avec peut-être quelques modifications mineures).

Quant à Nurgle, et bien c’est déjà commencé :

Tadaa ! Un moustique géant de Nurgle !
Son cavalier viendra plus tard (je le peindrai en même temps que des portepestes vu qu’ils ont le même schéma de couleurs)
Cette figurine est vraiment très sympa à peindre (et pas trop prise de tête). Les deux autres devraient suivre rapidement.

Sur ce, c’est tout pour aujourd’hui. Je posterai la peinture des autres drones de Nurgle quand j’aurai terminé. De plus, j’ai un petit projet de peinture original pour une armée mixte de l’Ordre qui inclura justement les foudreforgés… je vous en reparlerai prochainement.

Allez, à bientôt !

[AoS] Liberator des Champions Stellaires

Salut,

Aujourd’hui j’ai une figurine un peu particulière à vous montrer : un stormcast eternal foudreforgé immortel* de type « liberator ».

Le weekend dernier, j’ai eu l’occasion de participer à une animation de peinture de figurine lors d’une convention ludique (le Grand Jeu, à St-Méen-le-Grand en Ille-et-Vilaine). Or les figurines disponibles à la peinture étaient justement des stormcast foudreforgés. Donc j’ai passé le weekend tantôt à assembler et sous-coucher ces figurines, tantôt à surveiller des petits enfants qui se sont donnés à cœur joie de les barbouiller de peinture.

Pendant l’évènement, j’avais commencé à peindre une figurine afin de pouvoir montrer aux visiteurs intéressés à quoi ça peut ressembler une fois peint. Néanmoins, vu l’affluence de participants, j’ai rapidement dû renoncer à mon idée (nous étions un peu débordés). Cela dit, j’ai gardé la figurine à la fin de l’évènement ! J’ai alors décidé de la décaper au Glanzer puis de la reprendre à zéro. Car voyez-vous, j’avais une petite idée de schéma de couleurs qui me titillait l’esprit…

En effet, je n’avais pas envie de peindre le bonhomme en doré comme le sont la plupart des foudreforgés. Sur le coup, j’ai eu envie d’expérimenter un chouïa et sortir quelque chose un peu plus original. Après tout, ces bonhommes sont les champions de Sigmar. Et ce dernier est notamment le dieu d’Azyr, le royaume des cieux et des phénomènes célestes. Ce qui implique le cosmos et les étoiles ! À partir de là, j’ai imaginé rapidement qu’il pourrait exister une légion de foudreforgés qui illustreraient le rapport entre Sigmar, Azyr et les cieux constellés d’étoiles (appelons-les les Champions Stellaires).

C’est pourquoi, j’ai donc décidé de peindre le bonhomme avec des couleurs sombres mais rehaussé par des éclaircissement nets, puis j’ai dessiné à main levée des petites étoiles scintillantes un peu partout sur son armure afin d’évoquer le ciel étoilé.

À vous de me dire ce que vous en pensez !

(Petite remarque : le socle n’est pas encore fait, je compte justement réfléchir pour trouver quelque chose de plus original que la combinaison sable + herbe statique.)

Pour l’info et pour ceux que ça intéresse, les couleurs utilisées sont :

  • Bleu foncé : Kantor Blue + Drakenhoff Nightshade + Kantor Blue (rehaut) + Alaitoc Blue + Lothern Blue
  • Magenta Foncé : Screamer Pink + Leviathan Purple (equivalent actuel : Druuchi Violet) + Screamer Pink (rehaut) + Horror Pink + Emperor’s Children
  • Turquoise : Sotek Green + Coelia Greenshade + Sotek Green (rehaut) + Temple Guard Blue
  • Les étoiles sont faites avec différentes couleurs (jaune, vert, bleu) en diluant fortement la peinture puis en ajoutant un point de blanc pur au centre.

Sur ce, à bientôt ! 🙂

*vivement une traduction complète de l’univers d’AoS plutôt qu’un franglais bancal.