[Saga/Warhammer] Guerriers Squelettes

Les vaillants soldats se relèvent dans la Nécropole, lance au poing,
Fiers de pouvoir servir servir à nouveau leur roi dans la mort.

Hello ami lecteur,

Histoire de faire un petit peu de chiffre pour diminuer la pile de mes figurines non-peintes, j’ai colorié une unité de soldats squelettes qui pourra me servir aussi bien pour Age of Sigmar que pour Saga : Âge de la Magie. Surtout ce deuxième jeu à vrai dire : j’ai eu l’occasion de le tester une seule fois, un peu avant le confinement, et bien que j’ai encore pas mal à apprendre pour maîtriser ce jeu, les règles m’ont donné envie de m’y mettre.

Lire la suite « [Saga/Warhammer] Guerriers Squelettes »

[AoS] La chasse continue

Hello ami lecteur, quoi de neuf ces derniers temps ?

Cette semaine, j’ai terminé de peindre une deuxième unité de Chasseurs d’Avant-Garde pour Age of Sigmar. Ces guerriers reforgés accompagneront ma première unité de chasseurs sur le champ de bataille.

Lire la suite « [AoS] La chasse continue »

[AoS] Rapport de partie : Stormcast VS Ogors

Une petite bataille en fin de mois dernier avec un ami : mes Foudreforgés (assistés par une poignée de soldats des Guildes Franches) contre ses Ogors. Qui gagnera ?

L’enjeu de la partie est de prendre le contrôle d’un site stratégique situé dans la région de la Côte des Espoirs Fugaces sur lequel se trouvent plusieurs édifices tantôt délabrés, tantôt magiques.

Lire la suite « [AoS] Rapport de partie : Stormcast VS Ogors »

[AoS] Les Claqueurs Gris


Ce satané brouillard ne se dissipera donc jamais ? grogna Begodrek en resserrant sa cape pour se réchauffer.
– Ne parle pas trop fort, chuchota son compagnon, on ne sait pas ce qui pourrait nous entendre. »

Pour toute réponse, Begodrek renifla avec dédain. Le duardin détestait le climat sombre, froid et humide de la Côte des Espoirs Fugaces. Maudit soit le royaume de l’ombre ! De son côté, Calestor, un humain, scrutait nerveusement la brume qui masquait le paysage. Les deux compagnons de route avaient été surpris par l’apparition soudaine du brouillard et ils avaient dû se réfugier en hâte dans une chaumière délabrée, à l’évidence abandonnée depuis des années. C’était un formidable coup de chance d’avoir réussi à trouver un abri au milieu de nulle part dans ces terres sauvages d’Ulgu.

Lire la suite « [AoS] Les Claqueurs Gris »

[AoS] La chaire de la fortune draconique

Hello,

Pour cet article, je voulais vous parler des Claqueurs Gris, des monstres errants qui pullulent dans les brumes de la Côte des Espoirs Fugaces et qui représentent le principal frein au développement de la civilisation dans la région. Mais ce sera plutôt pour la prochaine fois, vu que je n’ai pas fini d’écrire cet article-là…

En attendant les bébêtes féroces, j’ai peint ces derniers jours un autre décor pour ma table de jeu dans le Royaume de l’Ombre : le Dragonfate Dais, un décor produit par Games Workshop pour Age of Sigmar, bien qu’il ait été retiré de la vente depuis sans qu’on sache trop pourquoi.

Lire la suite « [AoS] La chaire de la fortune draconique »

[AoS] Les Chasseurs d’Avant-Garde

Hello !

Voici aujourd’hui mes figurines de Chasseurs d’Avant-Garde de la faction des Foudreforgés (Stormcast Eternals). Ils sont peints depuis un bon moment (environ 2 mois je crois ?) mais j’ai enfin pris le temps de fignoler un chouïa leurs socles, de reprendre quelques détails à la peinture (gribouillis sur les épaulières) puis surtout de les prendre en photo.

Lire la suite « [AoS] Les Chasseurs d’Avant-Garde »

Rats bodybuildés, diablotin dégueu et impression 3D

Hello !

J’ai été un peu occupé ces derniers jours, mais je n’ai pas oublié de prendre quelques photos et d’écrire un petit article pour cette semaine. Pas de sujet particulier cette fois-ci, j’ai simplement envie de vous montrer les trois figurines que j’ai peintes dernièrement. 🙂

Je commence avec 2 rats-ogres, des goliaths dopés à la malepierre, que j’ai peints pour un ami qui collectionne et joue les skavens.

Lire la suite « Rats bodybuildés, diablotin dégueu et impression 3D »

[AoS] Voredd le Banni

Hello,

Aujourd’hui une figurine peinte pour le plaisir et pour la collection : un mercenaire ogor. Je ne me suis pas mis à acheter des ogres, j’ai tout simplement échangé à un ami une figurine de mon stock contre un de ses ogres.

Lire la suite « [AoS] Voredd le Banni »

[AoS] Des bosquets pour le royaume de l’ombre

Dans la région des Espoirs Fugaces, au-delà des remparts de Port Stellis, le paysage est sinistre et désolé. Il est principalement constitué de pics rocheux et de falaises qui abritent d’innombrables grottes obscures. Des crevasses traitresses sillonnent la terre et ont fait disparaître plus d’un explorateur imprudent. Mais ce n’est pas une terre aride pour autant : des buissons aux couleurs étranges et des arbres aux formes torturées poussent en bosquets ça et là.

Bien entendu, les bois d’Ulgu ne sont guère accueillants. Des ombres mystérieuses s’y faufilent et murmurent des paroles à glacer le sang tandis que le brouillard s’accroche aux arbres comme un linceul…

Lire la suite « [AoS] Des bosquets pour le royaume de l’ombre »

Projet de février : le royaume des ombres

Hello,

Puisque j’ai terminé les Bois Enchantés le mois dernier, j’enchaîne avec mon projet suivant : peindre tous mes décors pour ma table de jeu Age of Sigmar basée sur le Royaume des Ombres (Ulgu). Je vais donc peindre mes décors Warhammer tout au long du mois et essayer de terminer ça pour le 28 février.

Alors, quels sont ces décors ? Lire la suite « Projet de février : le royaume des ombres »

Port Stellis : Elinor Borealis, Chevalier-Zephyros des Champions Stellaires

« Même dans les ténèbres et les brumes d’Ulgu, les ennemis du Dieu-Roi ne m’échapperont pas. »
— Elinor Borealis

Hello,

J’ai terminé de peindre un héros pour les Champions Stellaires, mon ost de Stormcast. Voici donc Elinor Borealis, Chevalier-Zephyros de son état.

P1040307.JPG
Elinor Borealis

Bon, vous aurez sans doute remarqué qu’il s’agit de la figurine de Neave Blacktalon. Je ne l’ai ni modifiée ni convertie, juste peinte avec un schéma de couleurs différent. Parce que la figurine est déjà très bien telle qu’elle est. C’est justement la figurine qui m’a fait acheter des stormcast. On peut dire que j’aurai mis le temps pour la peindre… Mais mieux vaut tard que jamais.

Vous remarquerez que je lui ai peint un visage avec une couleur de peau africaine ainsi que des cheveux et des yeux blancs. C’est directement inspiré de Tornade, la mutante des X-men qui contrôle la météo et qui peut invoquer des orages, ce que je trouve plutôt approprié pour une foudreforgée capable de filer comme le vent sur le champ de bataille.

storm
Ororo Munroe alias Tornade, une des X-men de Marvel.

 

C’est une figurine que j’aime beaucoup et que je ne voulais pas louper. Au final, je suis plutôt content du résultat. À présent, elle va pouvoir rejoindre se copains et ses copines dans la vitrine.

Sur ce, à bientôt ! 🙂

Le Soleil de Shyish, aka « l’étoile-de-la-mort-qui-tue »

Hello,

La semaine dernière, en regardant ma longue liste de pitous non-peints, j’ai eu envie de dégager un truc volumineux et rapide à peindre. Mon choix s’est porté sur le Soleil Violet de Shyish, un des phénomènes magiques qui foutre le bazar dans les Royaumes Mortels.

P1040275.JPG
La figurine de Moryelle est là pour offrir une comparaison de tailles.

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un sortilège lié à la magie de la mort qui a pour particularité d’être un sort persistant. Les sorts persistants ne se dissipent pas après avoir été lancés : leur existence se poursuit jusqu’à ce qu’un (si ce n’est plusieurs) sorcier fasse l’effort de le disperser. Mais entretemps, ces sorts se déplacent infatigablement à travers les Royaumes Mortels et font des ravages sur leur chemin.

P1040292.JPG

P1040291.JPG

P1040290.JPG

J’ai peint la figurine avec une méthode très simple. Après avoir sous-couché en blanc, j’ai repassé la figurine en blanc à l’aérographe, histoire d’avoir un blanc bien pétant (celui de la bombe est plus gris-blanc). Puis j’ai enchaîné les brossages à sec en partant du plus clair au plus sombre :

  • Ulthuan Grey
  • Genestealer Purple
  • Xereus Purple
  • Naggaroth Night
  • Abaddon Black

Et pis c’est tout.

Pour le socle, je l’ai texturé de la même manière que mes figurines de Port Stellis, mais j’en ai profité pour expérimenter un petit truc. J’ai voulu représenter le sillage du sortilège sur le sol. Pour ça, j’ai gardé une partie du socle lisse et non-texturée. Je l’ai peinte en blanc, puis j’ai utilisé de l’encre violette et du médium à craqueler de chez Green Stuff World (j’en avais acheté il y a longtemps). Une fois bien sec, j’ai appliqué de la colle PVA diluée sur les craquelures pour les solidifier et éviter qu’elles se détachent du socle. Puis un léger brossage de noir pour terminer.

P1040277.JPG
L’effet n’est pas aussi bien que ce que j’avais en tête, mais ce n’est pas trop mal quand même.

P1040279.JPG
D’ailleurs, j’ai brossé en violet foncé la jonction entre le sol « normal » et le sol craquelé afin de les lier.

J’avoue que je ne me suis pas trop cassé la tête sur la peinture (et ça se voit nettement par endroits), mais c’est largement suffisant pour de la figurine de jeu. Surtout que ce sort persistant n’apparaîtra probablement pas très souvent dans mes parties. Mais je suis bien content de l’avoir sorti de la pile des « non-peints » car maintenant il en jette sur l’étagère avec les autres figurines peintes.

Sur ce, à bientôt !

Port Stellis : les Liberators

Hello,

Il y a un an de ça, j’avais peint une figurine échantillon de Stormcast Liberator du royaume d’Ulgu avec un schéma de couleurs personnalisé.

• Liberator des Champions Stellaires (27/09/2017)

Et bien figurez-vous qu’après tout ce temps, j’ai enfin peint ses compagnons et ainsi complété une unité de 5 liberators. Comme on dit, mieux vaut tard que jamais.

Place au photos !

J’ai pensé à leur faire des socles un peu plus travaillé, mais je me suis ravisé : ces bonhommes sont la piétaille des stormcast, du coup je leur fais des socles plus basiques. Mes stormcast de la chambre d’avant-garde et ceux de la chambre sacro-sainte auront le droit à des socles légèrement différents qui reflèteront davantage leurs rôles dans l’armée. Par exemple, les socles des chasseurs/éclaireurs auront de la végétation, tandis que ceux de la chambre sacro-sainte auront des bouts de ruines mystiques je pense.

En tout cas mes liberators sont terminés et c’est une bonne chose de faite. Cela dit, j’ai eu beau lécher leur peinture du mieux que j’ai pu, ils vont probablement crever comme des merdes à ma prochaine partie. 😥

À la prochaine !

Port Stellis : Nocturne, le trépasseur aelf

« Commandante, nous avons trouvé un cadavre sur les docks lors de notre patrouille. Un mineur duardin. Il est mort la gorge tranchée. »

Isilde Brumehaut leva un regard chargé de lassitude en direction de son subalterne qui venait lui faire son rapport matinal dans son bureau. Encore un souci qui venait s’ajouter à la pile des problèmes qu’elle devait régler. Si la victime avait été assassinée sur les docks, le territoire des corsaires aelfs, on pouvait aisément imaginer un règlement de compte…

« J’entends déjà les récriminations du syndicat des mineurs qui vont nous tomber dessus, dit la commandante en soupirant. Vous avez une piste pour trouver le coupable ?
– Je pense que les duardins du syndicat ne feront pas de bruit cette fois-ci, madame. Le meurtre était signé. Avec une carte marquée du symbole d’un poignard.
– Une carte ? La même que les autres ?
– Oui madame. C’était Nocturne. Encore une fois.
– Et le cadavre ?
– Nous avons vérifié. Comme les autres macchabées, il portait une marque noircie sur la poitrine. L’étoile à huit branches. »

Isilde se laissa retomber dans son fauteuil avec un léger soulagement. Non seulement un cultiste du chaos avait trouvé la mort, mais en plus les représentants du syndicat des mineurs feraient profil bas lors des prochaines réunion du Conclave, embarrassés par le fait qu’un membre de leur race ait pu céder aux promesses des dieux sombres.
Tout compte fait, cette journée commençait plutôt bien.


Entre le climat étrange du royaume d’Ulgu et la baie portuaire chargée d’air marin, la cité-libre de Port Stellis est régulièrement envahie par le brouillard. Une ombre floue se faufile dans les rues embrumées, invisible aux yeux de tous. Et quand les brumes se retirent, dévoilant le ciel étoilé, une silhouette camouflée arpente les toits de la ville, furtive et intangible, avant de traverser un mur et disparaître tel un fantôme…

Cette ombre qui rôde, que tous les habitants connaissent sans l’avoir jamais vue, est surnommée Nocturne. Nul ne sait qui est ce personnage, ni quel est son vrai nom. Cela fait des années que Nocturne sillonne les ruelles de Port Stellis et personne n’a jamais réussi à l’apercevoir. Même son existence est sujette à caution. Mais une chose est sûre : des gens meurent, assassinés par Nocturne, qui laisse toujours auprès de chaque cadavre une carte marquée du symbole des Lames Noires. Et chacune de ses victimes, de la première jusqu’à la dernière, peu importe le sexe, l’âge ou la race, possédait un sombre secret : elle vénérait les dieux du chaos. Un tatouage impie ou une étrange mutation était toujours dissimulée sous les vêtements.

Il ne fallut pas longtemps pour que les autorités de Port Stellis comprennent que la cité possédait une sorte d’ange gardien qui se chargeait de la préserver de toute souillure chaotique avec une efficacité remarquable. La rumeur se propagea rapidement et bientôt tout le monde fut au courant que les Lames Noires d’Azyrheim (ou au moins une d’entre elles en tout cas) surveillaient les citoyens de Port Stellis. Toute déviance chaotique serait punie de mort. Et aucun secret ne résiste à un tueur fantôme qui est capable de se fondre dans les brumes d’Ulgu, de changer d’apparences comme si elles n’étaient que des masques illusoires et de traverser les murailles comme si elles n’existaient pas…


20180928-05

Voici aujourd’hui une autre personnalité de Port Stellis : un assassin aelf de la faction Shadowblades (Lames Noires).

Histoire de convertir un chouïa la figurine de l’assassin et me la réapproprier, j’ai remplacé sa tête encapuchonnée par une tête d’arlequin eldar de warhammer 40.000 (même pas eu besoin d’acheter de kit d’eldar, j’ai juste acheté la tête à un vendeur de rabiot sur internet). Le masque lui confère un aspect plus fantastique je trouve. Et tant qu’à faire, j’ai légèrement repositionné son bras gauche pour qu’il ne lui barre pas le visage. Pour le reste, c’est une figurine simple : conversion et peinture sans chichi.

20180928-01.JPG

20180928-02.JPG

20180928-03.JPG

20180928-04.JPG

À présent ce tueur masqué va rejoindre ses copains dans leur vitrine et il aura l’occasion de sortir dans de futures batailles. Car Nocturne ne se contente pas d’arpenter la ville en mode Batman, à la recherche d’adorateurs du chaos. Parfois, les soldats de Port Stellis qui livrent bataille pour défendre leur cité contre des monstres croient apercevoir une ombre insaisissable qui se faufile d’un ennemi à l’autre, comme si elle dansait, laissant sur son passage des cadavres tués net avec des blessures d’une précision chirurgicale…

C’est tout pour aujourd’hui ! À bientôt ! 🙂

Zaïlcha, Émissaire de Slaanesh

20180921-13.JPG

Émissaire exaltée du Prince des Plaisirs. Gracieuse flagellante du Vice. Buveuse de murmures secrets. Prospectrice de péchés perdus. Marquise des Champs de rasoirs. Championne de la Vanité. Idole adorée du Conclave des Plaisirs Interdits (culte annihilé depuis par des répurgateurs de l’Ordre d’Azyr).

Zaïlcha porte de nombreux titres honorifiques et détient une position influente au sein de la hiérarchie des démonettes de Slaanesh. Elle corrompu d’innombrables mortels en les initiant au stupre et à la débauche jusqu’à l’engourdissement des sens avant de conduire leurs âmes vers le royaume de Slaanesh.

Mais tout ça, c’étant avant que le Prince des Plaisirs disparaisse, enlevé par les dieux aelfs. Cela fait aujourd’hui plus de six siècles (en années humaines évidemment) que Zaïlcha a délaissé son domaine des Champs de Rasoirs pour partir à la recherche du dieu disparu. Perchée sur un char démoniaque aux roues déchiqueteuses, la démonette a parcouru de long en large les Royaumes Mortels, fouettant aussi bien son attelage que ses auriges pour accélérer l’allure, tandis que les malheureux qui ont l’infortune de se trouver sur son chemin se font immédiatement piétiner et charcuter. Zaïlcha et ses suivantes ne font jamais de haltes ni de pause et il en sera ainsi jusqu’à ce que Slaanesh soit retrouvé. Aux dernières nouvelles, la cohorte démoniaque serait actuellement en train de sillonner la Côte des Espoirs Fugaces dans le royaume de l’Ombre…


Hello,

J’ai enfin terminé mon (ma) héraut de Slaanesh sur char traqueur exalté qui est également ma participation au concours trimestriel d’été 2018 du forum Warmania.

J’en ai profité pour convertir/customiser un peu le char. Parce que dans AoS, il y a deux type de chars traqueurs exaltés :

Le char traqueur exalté « normal »
Le héraut de Slaanesh sur char traqueur exalté

Les deux références sont identiques. Pas glop. Du coup c’est l’occasion de faire un peu de conversion pour bien montrer que c’est le char d’un héraut et pas celui du premier quidam venu.

Pour commencer, j’ai collé un miroir, récupéré du kit du chaudron de sang, que j’ai surmonté d’une icône de Slaanesh provenant des démonettes.

Puis j’ai serti le char de quelques bijoux en acrylique acheté chez Green Stuff World, histoire de faire un truc un peu opulent et ostentatoire. Ça va bien avec le miroir qui symbolise notamment la vanité.

Quant au héraut de slaanesh, je l’ai remplacé par une figurine d’Avatars of War (comme indiqué dans un article précédent) que j’ai convertie pour lui rajouter des fouets et une pince de démonette.

Sur ce, place aux photos !

Je ne suis pas fâché d’avoir fini ce kit. Ça a été looong à peindre et je déteste rester coincé sur la même figurine pendant trop longtemps. Je vais enfin pouvoir passer à autre chose. Quelque chose de plus simple.

Et c’est tout pour aujourd’hui !

À bientôt ! 🙂

Port Stellis : Moryelle, Maîtresse du Savoir

« Mes confrères et mes consœurs souhaitent voir des résultats concrets afin de pouvoir décider si nous renouvelons ou non notre soutien dans votre entreprise. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire messire Cœursombre… »
— Moryelle, Maîtresse du Savoir et Éminente Émissaire du Conseil Mystique d’Azyrheim

P1030763

Hello,

Aujourd’hui, je vous présente une des figures importantes de Port Stellis : Moryelle, la Maîtresse du Savoir.

Cette aelfe venue directement d’Azyrheim à Port Stellis joue un rôle important dans la cité libre en tant qu’émissaire du Conseil Mystique. Bien qu’elle ne siège pas au Conclave de Port Stellis, elle y intervient fréquemment en tant que consultante pour tout ce qui a trait la magie. Un rôle qui la met parfois en concurrence avec la Guilde des Astromanciens et le grand mestre Caïus Lorentius.

Outre son rôle d’émissaire, Moryelle travaille pour le seigneur déchu Sicath Coeursombre, commandant de l’Order Serpentis, qui séjourne actuellement à Port Stellis. Elle l’assiste officiellement en tant que conseillère et lui apporte un soutien magique. Mais ce que tout le monde ignore (à l’exception de Sicath), c’est que Moryelle est une agent double. Bien qu’elle fasse partie du Conseil Mystique d’Azyrheim, son allégeance va tout d’abord aux Sabbats Ténébreux. Car son rôle de déléguée du Conseil Mystique est avant tout une couverture : elle est l’agent de liaison qui fait l’intermédiaire entre Sicath Cœursombre et les maîtres-sorciers des Sabbats. Elle a pour mission d’aider Sicath et les soldats de l’Order Serpentis à reconquérir leur fief perdu mais également de les surveiller et envoyer des rapports aux Sabbats qui observent attentivement la situation.

Si Sicath parvient à reprendre définitivement son domaine, actuellement occupé par les slaaneshi de la Cour de tous les Péchés, alors les Seigneurs-sorciers et les Reines-sorcières des Sabbats entameront une campagne militaire de grande envergure pour reprendre tous leurs territoires perdus en Ulgu.

Note :
Conseil Mystique = Eldritch Council
Sabbats Ténébreux = Darkling Covens


La figurine de Moryelle est celle d’une Lhamaéenne eldar noire de Warhammer 40.000. Elle peut être utilisée sans problème pour Age of Sigmar. J’ai juste eu à ébarber et couper deux-trois éléments futuristes au couteau de modélisme et puis c’est tout. En jeu la figurine comptera comme étant un Loremaster.

P1030752
Moryelle, Maîtresse du Savoir

P1030751


En plus de cette aelfe, j’ai également commencé à peindre les sorts persistants qui sont sortis avec la v2 d’Age of Sigmar. Voici les Soulsnare Shackles (les Menottes attrape-âmes) :


En outre, je continue de peindre mon char slaaneshi pour le concours trimestriel du forum Warmania. Ce n’est pas fini, mais ça avance petit à petit :

20180914-char-exalté

 

Sur ce,

À bientôt !

Concours d’Été Warmania 2018 – WIP

Hello,

Sur Warmania, le meilleur de tous les forums de jeux de figurines (si si !), est organisé à chaque saison un concours trimestriel.

J’ai déjà participé à 3 concours :

Le concours du moment a pour thème : « la Grande Transhumance »

Il faut peindre une figurine ou un véhicule en rapport avec le nomadisme ou les grands voyages. Comme j’ai envie d’en profiter pour avancer un peu dans la peinture de mes armées d’Age of Sigmar, j’ai regardé ce que j’ai en stock et mon regard s’est posé sur un pack de figurines de démons de Slaanesh. Il y a justement dans un char (exalté) dans ce pack. Ça m’a fait immédiatement pensé à cette courte histoire publiée par GW à l’occasion de la campagne Malign Portents : une cavalcade d’adorateurs de Slaanesh recherchent leur dieu disparu dans le royaume de l’ombre (Ulgu) avant de se fritter avec d’autres guerriers du Chaos.

Dans l’univers d’Age of Sigmar, depuis la disparition de Slaanesh, capturé par les dieux aelfs, de nombreuses légions parcourent les Royaumes Mortels de long en large pour le retrouver. En terme de règles de jeu, ces armées de Slaaneshi bénéficient d’ailleurs d’un bonus en vitesse, ce qui représente assez bien le fait que ces chaoteux voyagent intensément, sans jamais s’arrêter, à bord de chars dépravés à la Mad Max ou bien à cheval sur des montures démoniaques de Slaanesh.

Donc mon idée part sur un char de Slaanesh qui roule perpétuellement à travers des territoires immenses et quasi-infinis. Les lames circulaires du véhicule s’abreuvent des âmes des malheureux qui se font écraser et déchiqueter. L’engin monstrueux et les créatures qui le tractent sont ainsi alimentés en énergie par les âmes des victimes tandis que les auriges hermaphrodites font claquer leurs fouets et leurs pinces en recherchant inlassablement la trace de leur maître, et ce depuis des siècles sans jamais s’arrêter.

Voilà une proposition qui me semble assez bien correspondre au thème du concours.

J’ai donc commencé à assembler le kit du char exalté :

P1030733.JPG

P1030735.JPG

P1030736.JPG

À ce stade l’assemblage n’est pas terminé et il y a encore du travail. Il manque encore 2 bêtes de trait dans l’attelage ainsi que les démonettes. Cela dit, la structure du char est presque terminée.

P1030739.JPG

Le char est divisé en plusieurs parties qui seront collées ensemble une fois peintes. De même, les bébêtes de Slaanesh sont assemblées à part pour être peintes plus facilement (je les ai provisoirement placées sur des socles rectangulaires pour pouvoir les sous-coucher et les peindre plus tard).

Jusqu’à présent j’ai suivi sagement la notice d’assemblage du kit, mais à partir de là, je vais commencer à customiser un peu tout ça. Après tout, ce serait plutôt triste si je présentais un char de Slaanesh « standard » dans un concours (quand bien même ce n’est qu’une animation amicale sur un forum internet). J’ai commencé à farfouiller dans mes rabiots pour voir ce que je peux incorporer pour rajouter un peu de « peps. »

D’ailleurs, une des démones qui siègent sur le char exalté sera à priori remplacée par une figurine qui dort dans mon stock.

P1030740
Je vous présente une sorcière « pas-de-slaanesh » produite par la marque espagnole Avatars of War

Je dis bien « à priori » parce que si cette figurine semblait plutôt chouette sur le site d’Avatars of War, ce n’est pas tout à fait la même chose une fois en main. Je trouve la qualité du tirage plutôt décevante (je trouve que le tirage en métal a perdu des détails par rapport au green).

P1030741.JPG

P1030742.JPG

Je vais donc essayer de convertir et incorporer cette figurine sur mon char pour en faire une émissaire de Slaanesh. Il y aura sûrement un peu de travail pour lui donner l’air de majesté qui sied à une démone de ce rang.

Wish me luck! 🙂


EDIT – le résultat final est visible par ici : Zaïlcha, Émissaire de Slaanesh 🙂

20180921-banner

[AoS] Des slaaneshi aperçus sur la Côte des Espoirs Fugaces

Les peuples libres rangés sous la bannière de Sigmar ne sont pas les seuls à habiter la Côte des Espoirs Fugaces en Ulgu. Au-delà de Port Stellis et ses environs, des forces hostiles se terrent dans les ténèbres… On raconte que dans les forêts ténébreuses à l’ouest, des grots noirs chevauchent d’énormes araignées albinos, tandis que dans les marais du sud, des créatures dégénérées attaquent les voyageurs pour les dévorer. Et bien entendu des monstres et des bêtes sauvages rôdent partout dans les ombres.

Mais la menace la plus préoccupante pour la cité-libre de Port Stellis se trouve dans les terres du nord qui constituaient jadis le fief du sinistre seigneur aelf Sicath Cœursombre. Depuis l’Âge du Chaos, une faction de slaaneshi a conquis ce domaine pour s’y installer. Profitant des anciennes fortifications bâties par les aelfs, ces adorateurs du Prince des Plaisirs ont fondé une société pseudo-aristocratique : la Cour de tous les Péchés.
Les rumeurs disent que cette force chaotique est commandée par deux jumeaux diaboliques : un frère et une sœur qui sont tous deux entièrement voués au Chaos.

À ce jour, la Cour de tous les Péchés constitue la plus grande menace pour la cité libre de Port Stellis. Bien qu’on ne puisse pas encore parler de guerre ouverte ente les deux forces, les éclaireurs de Port Stellis ont rapporté récemment que les slaaneshi semblent être devenus particulièrement plus actifs, comme s’ils se préparaient à la guerre. Mais en bordure de la cité libre, le seigneur exilé Sicath Cœursombre, qui rumine sa vengeance depuis plusieurs siècles, est également en train de préparer ses troupes de chevaliers draconiques en prévision du jour de la reconquête…

En Ulgu, le pays des ombres, même la paix semble être une illusion éphémère…


Et voilà pour le fluff !

J’ai donc commencé à peindre des slaaneshi pour compléter mes armées campées dans le royaume des ombres. Ce sont des démonettes, tirées d’une boîte Start Collecting, qui ouvrent le bal des adorateurs du Prince du Chaos :

20180807-01
Comme elles sont situées dans la même région géographique, ces démonettes ont été soclées de la même manière que mes figurines de Port Stellis.

20180807-03

20180807-02

20180807-04

20180807-05

20180807-06

J’ai barbouillé ces figurines aussi vite que j’ai pu, mais leurs corsets sont longs à peindre ! Mais maintenant qu’elles sont finies, je trouve qu’elles en jettent sur la table. Reste plus qu’à leur donner des copains-copines pour qu’elles ne se sente pas trop seules.


Qu’est-ce que j’ai d’autre en stock pour Slaanesh ?

20180807-exalted-seeker-chariot
Grosse séance d’assemblage en prévision…

  • J’ai également un Seigneur de Slaanesh sur Monture démoniaque (monture plus connue sous le nom de « boobsnake »)

20180807-LoSoDM.JPG
Bon évidemment, vu comme ça, ça ne ressemble à rien. Mais une fois assemblé et peint, ça ressemblera à ça.

  • Et pour finir, j’ai une figurine de chez Creature Caster, la Lady of Depravity, qui sera jouée en tant que Princesse Démone de Slaanesh.

20180807-daemon-princess.JPG
Encore une fois, y a de l’assemblage à prévoir… Par contre, leur résine est vraiment de bonne qualité !

Et voilà ce qu’il y a en chantier pour Slaanesh. Ce qui me fait quand même pas mal de boulot en perspective, surtout si on inclut ce que j’ai à peindre à droite et à gauche (stormcast, aelfs, etc.). Je crois que je vais sortir l’aéro du placard pour accélérer un peu la peinte. Et surtout, il va falloir que je mette le holà sur les achats de pitous.


Sur un sujet complètement différent et qui n’a rien à voir avec Slaanesh, Age of Sigmar ou même Games Workshop…

J’ai dernièrement commandé et reçu des figurines d’égyptiens de Dark Fable Miniatures. Et je n’ai pas résisté à l’envie de les prendre en photos !

20180807-batons.JPG
Des bâtons surmontés de symboles égyptiens (plume de Maat, ankh, tête de chacal, etc.)

20180807-caracals.JPG
Deux adorables caracals

20180807-queen-black-coast.JPG
Une combattante/aventurière

20180807-Scorpion Lord.JPG
Le Roi Scorpion

20180807-nomarque.JPG
Un nomarque

20180807-prêtresse d'isis.JPG
Une prêtresse d’Isis

20180807-prince.JPG
Un jeune prince

20180807-Stheno1.JPG
Une mystérieuse femme qui porte un sceptre de cobra…

20180807-Stheno2.JPG
La même femme qui vient d’arracher sa perruque, révélant ainsi des serpents à la place des cheveux : une gorgone !

20180807-thulsa doom.JPG
Thulsa Doom, de Conan (bon oké, ce n’est pas exactement un égyptien…)

Et puis, ô surprise, une figurine gratuite offerte par DFM !

20180807-Sekhmet.JPG
Serait-ce Sekhmet, la déesse à tête de lion ? En tout cas, cette figurine est exclusive et pas encore disponible sur le site de DFM, ce qui est vraiment très sympa de leur part ! Je suis touché par cette attention.

Et enfin, la commande était accompagnée d’une carte :

20180807-carte1.JPG
Ok, M. Burns (non, pas celui des Simpson, mais un autre) s’est fait imprimer des jolies cartes de visites pour sa boutique.

Et au recto :

20180807-carte2.JPG
Tin tin tiiinn ! Bientôt un kickstarter pour d’autres figurines d’égyptiens ! « AU MEURTRE !! » crie déjà ma CB qui cherche à se cacher.

Pour ceux qui seraient titillés par un kickstarter pour des figurines égypto-pulp-boobsés, on peut déjà voir quelques aperçus par ici : https://www.darkfableminiatures.com/coming-soon.html

Té, je vais avoir du mal à me retenir d’acheter des figurines… Et en plus, je commence à peine à économiser pour un autre projet. Dur dur !

Sur ce, c’est tout pour aujourd’hui !

À bientôt !

[AoS] Isilde, la Commandante du Guet de Port Stellis

« On ne cède rien ! Tenez vos positions ! Et souvenez-vous : nous protégeons la lumière dans les ténèbres ! Montrons-leur ce que nous valons ! Pour Port Stellis ! Pour Sigmar ! »
— Isilde Brumehaut

20180730-06

Hello !

Ce sera un article rapide aujourd’hui. Comme le titre l’indique, j’ai terminé la peinture de ma commande du Guet de Port Stellis, j’ai nommé Dame Isilde Brumehaut dont j’ai déjà parlé dans un précédent article.

20180730-00
Tadam !

20180730-01

20180730-02
J’ai essayé de lui peindre une cape faite à partir de la fourrure d’un animal fantastique au pelage gris-bleuté avec des zébrures noires.

20180730-03
J’ai collé un petit bijou au niveau de la garde de l’épée pour gommer un peu le symbole de l’aquila de warhammer 40.000.

20180730-04

20180730-05

Avec cette figurines, mes combattants humains de Port Stellis sont terminés. Du moins tant que j’en achète pas d’autre… 😆

Sur ce, passez une bonne semaine !

[Bla bla][AoS] Les filles de Khaine sortent de l’ombre…

Hello ami lecteur,

Il y a quelques mois de ça, j’avais écrit un billet sur le recyclage des anciens elfes noirs de Warhammer Battle en nouvelles factions aelfiques pour Age of Sigmar.

Or dans mon article, j’avais exprimé ma déception à propos de la faction des Filles de Khaine (Daughters of Khaine) et son background qui ne s’insérait pas très bien tel quel dans AoS ainsi que dans la grande alliance de l’Ordre. J’écrivais qu’il était plutôt incongru que ces demoiselles fanatiques continuent de vénérer Khaine et de louer son nom à travers des sacrifices sanglants quand on sait pertinemment que ce dieu est mort avec la destruction du Monde-qui-fût, c’est à dire des millénaires auparavant, et dans un autre monde par-dessus le marché ! De plus, il est difficile de comprendre comment les chefs de l’Ordre peuvent tolérer cette secte qui pratique des sacrifices sanglants à tour de bras : plus d’un innocent a été enlevé par des furies pour finir la poitrine déchirée sur un autel maculé de sang. Bref, cette faction semblait mal cadrer avec les forces de l’Ordre…

Mais quelque chose a changé et je dois revenir sur ce sujet. Games Workshop a récemment publié un nouveau bouquin d’armée qui n’est autre que celui des filles de Khaine, avec davantage d’informations et des réponses sur ce culte obscur.

 

20180316-02
Le nouveau bouquin des filles qui n’ont pas froid

C’est parti !


Comment le culte de Khaine est-il réapparu dans les Royaumes Mortels ?

C’est la grande question. Comment le nom et le culte de Khaine ont-ils pu perdurer dans les Royaumes Mortels, malgré la mort de ce dieu dans un univers antérieur ? La réponse est : c’est une rescapée du Monde-qui-fût qui est responsable de la renaissance du culte.

Morathi.

20180316-03
Morathi est de retour pour vous jouer un mauvais tour… Notez que cette fois-ci, sa figurine ne fait plus de l’équitation toute nue sur un pégase. Se serait-elle assagie depuis ?

Ceux qui sont familiers avec l’univers de Warhammer Battle savent que Morathi est une elfe noire très très ancienne (bien qu’éternellement jeune), la mère de Malekith/Malerion, la seconde épouse du grand héros elfe Aenarion, et la fondatrice du culte du dieu à la main sanglante (elle est d’ailleurs la première des fiancées de Khaine).

Pendant les évènements de la Fin des Temps qui ont ébranlé le Monde-qui-fût, Morathi s’est rangée du côté de Khaine et son avatar (Tyrion), se plaçant en opposition à son propre fils (qui est devenu le Roi-Phénix entretemps). Le conflit « Roi Phénix versus Khaine » a ébranlé Ulthuan et a eu des conséquences cataclysmiques. Lors d’une catastrophe magique majeure, Morathi s’est faite attraper par le dieu chaotique Slaanesh qui en a fait son quatre-heures. La reine-sorcière disparaît donc et la Fin des Temps se poursuit sans elle.

La suite de la Fin des Temps, on la connaît : le Monde-qui-fût est détruit et les Royaumes Mortels apparaissent en résultat au maelström magique.

Mais qu’en est-il de Morathi ? Et bien, quelque part dans les Royaumes du Chaos, Slaanesh la digère tranquillement (ainsi que d’innombrables autres âmes d’aelfs). Mais Morathi, qui ne doit certainement pas passer un moment agréable dans l’estomac du dieu de la perversion, parvient à se faire régurgiter par Slaanesh et à s’échapper hors de son gosier, en rampant s’il le faut.

Elle atterrit alors dans les Royaumes Mortels, Ulgu plus précisément. Son séjour dans la panse du Prince du Chaos l’a déformée et avilie : elle ressemble désormais à un monstre ophidien pourvu de gigantesques ailes membraneuses. Pour quelqu’un d’aussi orgueilleux que Morathi, c’est un coup dur. Grâce à sa magie, elle se donne une apparence illusoire aussi belle qu’elle était jadis. Petite note : cette apparence illusoire fait que Morathi a deux figurines en jeu. Une figurine taille normale pour l’illusion, et une figurine monstrueuse pour la véritable forme.

20180316-04
« Quand Morathi fâchée, señor, elle toujours se transformer ainsi. »

Avance rapide dans le temps : Morathi explore le monde d’Ulgu et découvre, folle de jalousie, que son fils (rebaptisé Malerion) est carrément devenu un dieu. La mère et le fils décident de faire une trêve et de mettre de côté leurs différents (même s’il est évident qu’ils doivent continuer à se méfier l’un de l’autre) et ils finissent par rejoindre le panthéon de Sigmar. Mais parmi les dieux, tout le monde la méprise ou se méfie d’elle (vipère un jour, vipère toujours). Elle tente de séduire Nagash mais celui-ci rejette ses avances et révèle même au grand jour son apparence monstrueuse, ce qui est l’humiliation suprême pour Morathi qui s’enfuit alors se réfugier dans un lopin de terre que son fils lui a cédé en Ulgu.

Re-avance rapide dans le temps : les dieux aelfs découvrent l’emplacement de Slaanesh et veulent se fritter à lui pour le capturer et extraire les âmes d’aelfs emprisonnés dans son ventre. Morathi est appelée à contribuer au plan (d’ailleurs ses informations sont très utiles pour neutraliser le dieu chaotique). La manœuvre est un succès et le Prince des Plaisirs est fait prisonnier dans une sorte de mini-dimension, quelque part entre le royaume de Hysh (la lumière) et celui d’Ulgu (les ombres). Morathi et les dieux aelfs se répartissent alors les âmes récupérées pour que chacun les remodèle à sa manière. C’est ainsi que Morathi crée de son côté de nouvelles aelfes à son image : les melusai et les khinerai.

20180316-05

Ok, on a compris pour le retour de Morathi, mais quid du culte de Khaine ?

Et bien c’est justement Morathi qui est directement à l’origine de la renaissance du Culte de Khaine. Celle-ci s’est bien aperçue que le dieu à la main sanglante est mort et que les fragments de son essence divine se sont éparpillés. Elle a donc décidé de se servir de cette situation à son avantage.

Morathi a recréé le culte, elle s’est auto-proclamée Grande Oracle de Khaine et elle a rassemblé une multitude d’aelfs autour d’elles pour vénérer et adorer le dieu du meurtre. Plusieurs temples ont été fondés en Ulgu et même au-delà (nous savons que des adorateurs de Khaine s’étaient réfugiés à Azyrheim, la cité de Sigmar, pendant l’Âge du Chaos). Et surtout gare à quiconque ose affirmer que Khaine est mort ! Le culte se chargera d’éliminer ces vils blasphémateurs sans tarder…

Sauf que… le culte est basé sur un mensonge. Morathi n’a pas la moindre intention de ressusciter Khaine ni même de le laisser revenir à la vie grâce à la ferveur des croyantes. En effet, grâce au cœur de Khaine qu’elle est parvenue à récupérer, elle canalise l’énergie de toutes les prières et les sacrifices adressés au dieu défunt pour accroître sa propre puissance à elle. C’était son plan depuis le début : se servir du culte de Khaine pour emmagasiner du pouvoir afin de devenir un jour une déesse, comme son fils et les autres dieux aelfs. Sa position de Haute Oracle de Khaine n’est qu’une mascarade pour contrôler le culte et dissimuler la vérité.
Un jour, lorsqu’elle aura amassé suffisamment d’énergie, elle se hissera au même rang que les autres dieux et ils apprendront que personne ne peut la mépriser.

En somme, le nouveau culte de Khaine est une religion montée de toute pièces par Morathi tandis que les croyants ignorent que leur dieu est mort et se font arnaquer en beauté par leur grande prêtresse. D’ailleurs celle-ci n’hésite pas à faire assassiner ceux et celles qui expriment leurs doutes.

20180316-06.jpg

Mais pourquoi les forces de l’Ordre admettent-elles les Filles de Khaine dans leurs rangs ? Ce sont des fanatiques sanguinaires !

Il y a plusieurs raisons à cela.

La première, c’est que Morathi, tout comme ses disciples, hait viscéralement le Chaos  et plus principalement Slaanesh qui l’a dévorée et transformée. De plus, les nouvelles aelfes qu’elle a créées (les melusai et les khinerai) ont été infusées de la colère de Morathi et ont hérité de sa haine du Chaos.
Du coup les filles de Khaine partagent un ennemi juré avec les autres factions de l’Ordre.

Ensuite, Morathi déteste également Nagash, le dieu de la mort. Celui-ci l’a humiliée publiquement et elle ne l’oubliera jamais. Pour cette raison, elle n’hésite jamais à mettre des bâtons dans les roues des laquais du grand nécromant et ses légions de mort-vivants.

Quant aux forces de l’Ordre, elles préfèrent avoir les filles de Khaine en tant qu’alliées moralement douteuses plutôt que de les avoir pour ennemies. Déjà l’Ordre n’est pas l’alliance des « good guys » et tout le monde a des squelettes dans son placard. Et surtout, très important, quand le Chaos a envahi les Royaumes Mortels et que le panthéon de Sigmar se délitait, les Filles de Khaine ÉTAIENT LÀ, sur le champ de bataille, pour aider les autres armées de l’Ordre. De ce fait, elles ont amplement mérité leur place dans l’alliance. En comparaison, les dieux aelfs (Tyrion, Teclis, Malerion) ont envoyé peu voire pas de renforts du tout…

Ces guerrières aelfes sont incroyablement douées au combat et rare sont ceux qui peuvent égaler leur férocité. Certains Foudreforgés sont d’ailleurs reconnaissants d’avoir ces alliées à leurs côtés dans les batailles contre les légions du Chaos.
En somme, les filles de Khaine sont des alliées délicates à gérer (et à garder un peu à distance vu leurs mœurs) mais elles représentent un atout précieux contre les armées des Puissances de la Ruine.

20180316-07.jpg

OK pour le background, mais qu’en est-il de la faction en termes de jeu ?

Je ne vais pas écrire une tartine sur le style de jeu des filles de Khaine, d’autant plus que je n’ai pas tant d’expérience que ça à AoS (je joue de temps en temps, mais pas assidûment et certainement pas de façon compétitive). De plus, je suis sûr que d’autres joueurs vétérans ont déjà disséqué le battletome et analysé les stratégies possibles avant de poster leurs conclusions sur les forums.

Globalement les filles de Khaine sont une faction ultra-offensives qui ont tout intérêt à jouer de manière agressive en se collant le plus vite possible au contact de l’adversaire et faisant pleuvoir des déluges d’attaques. On notera également l’arrivée d’unité de tirs et de harcèlement. Les guerrières aelfes étaient déjà pas mal dans leur genre avant la sortie de ce livre, mais maintenant elles se sont très nettement renforcées : nouveaux sortilèges, nouvelles prières, nouvelles unités, profils rehaussés, etc.

En revanche, les unités sont globalement fragiles et meurent assez facilement ce qui nécessitera un minimum de stratégie. Une armée de type « glass cannon » en sorte. Quant aux points d’armée, ils m’ont paru plutôt équilibrés à vue de nez.

Conclusion

Auparavant, j’étais sceptique sur les filles de Khaine dans AoS : fluff pauvre et plutôt bancal. Et maintenant, à la lumière du battletome, et bah ça c’est bien amélioré.

Au début d’AoS, on savait que Morathi était de retour mais on ne savait pas ce qu’elle foutait de ses journées. Maintenant, c’est réglé : on sait qu’elle conspire pour devenir une déesse, accroître sa position et se venger d’humiliations passées. On en apprend également plus sur les Filles de Khaine et le rôle qu’elles jouent au sein de l’Ordre.

En ce qui me concerne, je me ferais bien une armée de Filles de Khaine à l’avenir (lointain l’avenir, vu ma vitesse de peinte) : j’ai déjà tout ce qu’il me faut dans mon stock d’ex-elfes noirs pour me faire une petite troupe en 1.000 points sans avoir besoin d’acheter de nouvelles références, et leurs règles donnent envie de les tester sur le champ de bataille.

Maintenant si GW pouvait donner le même traitement à ma faction préférée d’aelfs : les Corsaires Fléaux (Scourge Privateers). Hélas, il semble que ça ne soit pas pour tout de suite… Néanmoins, des teasers et des rumeurs agitent les forums, prédisant la sortie prochaine d’une toute nouvelle faction d’aelfs marins appelés Idoneth Deepkin (« Abyssaux d’Idoneth ? »). Wait and see…

On dirait qu’il y a du calamar au menu.


Sur ce, bon weekend à vous. La semaine prochaine, je vous parlerai des Protecteurs de la Chandelle, une milice humaine qui maintient l’ordre et la paix à Port Stellis.

À bientôt ! 😉