[Sandgrave] Quelques décors en WIP

Hello ami lecteur !

J’ai fait une partie de Sandgrave il y a quelques jours (c’est dur de résister à l’appel de la mastaba) et pour meubler un peu plus la table de jeu, j’ai réalisé quelques décors en plâtre avec des moules Hirst Arts à thème égyptien.

Comme j’ai eu quelques contraintes de temps (genre finir les bricolage la veille de la partie), j’ai speedé un peu ces décors : c’est à dire que je les ai peints juste ce qu’il fallait pour qu’ils fassent illusion sur la table pendant la partie et j’ai remis la peinture des détails à plus tard (notamment parce que je n’étais pas encore sûr de savoir comment les peindre ces détails).

À présent que la partie est passée, il me faut reprendre ces décors et les compléter. Mais j’ai eu envie de prendre quelques photos et de les partager ici avant d’aller plus loin dans la peinture.

Lire la suite « [Sandgrave] Quelques décors en WIP »

Pyramide pour Sandgrave

Hello,

Dans mon précédent article, ma pyramide pour Sandgrave était presque terminée. J’avais peint les briques et les murs à la peinture acrylique et à la lasure (ainsi que du vernis mat en bombe).

Depuis la dernière fois, j’ai peint les fausses portes en mettant en valeur les scarabées en relief.

Voici un mur avant :

20181031-0017

Puis après :

20181031-0024

20181031-0026

Chaque pièce du motif est peinte en dégradé. C’est très fun comme exercice de peinture, mais c’est aussi fastidieux. Surtout quand il y en a pas un mais trois à peindre…

Les 3 fausses portes sont peintes :

20181112-0001

Outre le motif de scarabée, j’ai également peint et dégradé les lignes qui encadrent les inscriptions.

20181112-0003.jpg

À ce stade-là, je considère que les murs intérieurs sont 100% terminés. Je peux donc les coller définitivement à l’intérieur de la pyramide.

Il reste ensuite à « tapisser » le sol de la pyramide avec du sable. Pour ce faire j’utilise de la pâte texturée de chez Prince August. J’étale une première couche avec de la pâte « sable gris » (j’en ai encore plein dans le pot, du coup je préfère utiliser celle-là pour la première couche et économiser ma pâte de sable jaune).

20181112-0005.jpg

20181112-0006.jpg

Une fois la pâte parfaitement sèche, je passe une deuxième couche avec de la pâte sable jaune cette fois-ci.

20181112-0009.jpg


Hélas, à partir de là, j’ai totalement oublié de prendre des photos au fur et à mesure des dernières touches. 😦
Voici donc ce que j’ai fait pour terminer la pyramide :

Après plusieurs heures de séchage (c’est important d’attendre que la pâte soit bien sèche), j’ai passé un lavis de peinture Jaune Désert de la marque Prince August.

Ensuite, j’ai fait mumuse avec des pigments de couleurs ocre, terre du moyen-orient et poussière du désert. J’en tamponné sur le sable au sol, mais aussi au pieds des murs de la pyramide. J’ai fixé le tout avec du vernis mat en bombe.

Pour terminer, j’ai appliqué un petit peu de masque liquide par-ci par-là sur la pointe de la pyramide. Une fois le produit sec, j’ai repeint la pointe en doré, appliqué un petit lavis chaud, puis j’ai ôté le masque à l’aide d’une gomme et de mes doigts pour donner un aspect écaillé à la peinture dorée.

Pour compléter un peu la pyramide, j’ai également peint un petit sarcophage pour décorer.


Voici à présent le résultat fini :

20181112-0010.jpg

20181112-0015.jpg

20181112-0017.jpg

20181112-0028.jpg

20181112-0031.jpg
Quand c’est l’heure d’y aller, c’est l’heure d’y aller…

P1040132.JPG

P1040134.JPG


Ma pyramide est à présent terminée (et soigneusement rangée). 🙂

Au fil de ce projet, j’ai tâté des pigments pour la première fois et c’est pas mal du tout pour créer de la « salissure » naturelle (poussière, sable, etc.). Par contre, pour ce qui est de protéger et fixer les pigments, je n’ai pas été convaincu par le pigment binder que j’avais acheté spécialement en magasin ou bien par le white spirit (technique lue sur le net). Ces produits gâchent aussitôt la couleur des pigments. Pour l’instant, la meilleure solution que j’ai trouvée consiste à passer du vernis mat en bombe (attention à ne pas vaporiser de trop près au risque de former une pellicule de vernis liquide qui gâche aussitôt les pigments.

Je suis aussi très content de la petite « recette » de peinture pour les briques de la pyramide : beige + lasure (en deux fois si nécessaire) + vernis + brossage à sec de beige.
Ça marche très bien, c’est facile à faire et je pourrais peindre mes prochains décors égyptiens avec des briques de même couleur, ce qui me permettra d’avoir des bâtiments assortis.

Bref, ce fut un projet très sympa et je suis très content du résultat !

À bientôt ! 🙂

 

WIP – Pyramide pour Sandgrave (3)

Hello,

Ma pyramide pour Sandgrave avance pas à pas. La dernière fois, j’avais tout juste terminé de l’assembler.

Allez, c’est parti pour la suite !

chasseur d'appart
Même les momies s’intéressent à l’immobilier.

Depuis la dernière fois, j’ai rapidement complété les murs intérieurs avec des demi-colonnes façon bas-relief :

20181030-01.JPG
Tout de suite, les murs sont plus jolis.

Ensuite de quoi, il a fallu que je réfléchisse à la façon de peindre tout ça. J’ai fait quelques essais sur des briques inutilisées. Finalement, j’ai obtenu ce résultat qui m’a immédiatement satisfait :

P1040059.JPG

Comment ai-je fait pour obtenir ce résultat ? C’est simple, ça commence avec de la peinture beige achetée en magasin d’art.

20181002-peinture-ivoire.JPG
Voilà un achat que je ne regrette certainement pas. Ce tube m’a servi pas mal de fois et la peinture a une très bonne viscosité, en particulier pour peindre des décors : ni trop épaisse, ni trop fluide. De plus, elle sèche vite, ce qui est tout bénéf’.

J’ai donc tout peint en beige en faisant bien gaffe à ne pas laisser de blanc apparaître dans les interstices entre les briques.

20181030-02.JPG
Hop, la pyramide peinte en beige. À ce stade, j’ai retiré les murs de la chambre intérieure pour les peindre plus facilement à part.

20181030-03.JPG
Puis les murs de la chambre intérieure. J’en ai également profité pour peindre les colonnes et les fausses portes. À ce stade, je me suis contenté de simples aplats.

Une fois la peinture terminée, je passe à l’étape suivante : la lasure.

20181030-04.JPG
Un pot de lasure acheté à Brico-Dépôt pour une douzaine d’€. Il contient 1 litre de produit, autrement dit j’ai de quoi faire…

J’en profite pour dire que la lasure acrylique a exactement la même consistance, le même aspect, la même odeur et le même goût (n’essayez pas ceci à la maison) que le Quickshade d’Army Painter. Mais pas forcément la même couleur, toutefois les magasins proposent généralement plusieurs nuances de lasure. Tout ça pour un prix mini : 12.50€ le pot 1L du magasin de bricolage contre 25.00€ les 250mL de Quickshade en magasin. Il n’y a pas photo sur lequel des deux est le plus avantageux…

J’ai donc appliqué une couche de lasure au gros pinceau sur tous les éléments de la pyramide puis j’ai essuyé les surfaces avec une feuille de sopalin pour laisser la lasure apparaître uniquement dans les creux :

20181030-05.JPG
La pointe de la pyramide

20181030-06.JPG
La base de la pyramide

20181030-07.JPG

Je laisse sécher pendant la nuit.

20181030-08.JPG
Après une douzaine d’heures, c’est encore un peu humide, mais on peut manipuler les éléments sans s’en foutre partout sur les doigts. J’ai pu emboîter les murs intérieurs à l’intérieur de la pyramide pour vérifier le résultat d’ensemble.

20181030-09.JPG

20181030-10.JPG
(Désolé pour l’éclairage raté…)

20181030-11.JPG
En profitant de l’occasion, j’ai passé un autre élément de décor à la lasure.

Finalement après séchage, j’ai décidé de passer une deuxième couche de lasure car la première n’était pas assez prononcée à mon goût. J’ai sans doute épongé trop de produit avec l’essuie-tout lors du premier passage. Pas grave, on va juste insister un peu.

20181030-12.JPG
2ème couche de lasure puis re-passage d’essuie-tout. Le résultat est déjà plus satisfaisant.

20181030-13.JPG
Les murs aussi ont eu le droit à une 2ème couche de lasure.

20181030-14.JPG

On laisse sécher tout ça pendant 24 heures pour être tranquille.

Après séchage, pas de mauvaise surprise. La lasure n’a pas changé de couleur ou d’intensité, simplement on peut la tripoter maintenant qu’elle est sèche.

À présent, il s’agit de passer la pyramide au vernis mat. Pour ce faire, j’utilise une bombe de vernis mat d’Army Painter (je l’utilise souvent celle-là, il serait temps de voir si je ne peux pas trouver une alternative qui me coûterait moins cher).

Pour cette étape, j’ai complètement flingué ce qui restait de ma bombe de vernis (il en restait peut-être le quart). Je passe ensuite au brossage à sec pour rehausser tout ça. J’utilise de nouveau la peinture beige que je vous ai montrée plus haut. Il est important de brosser légèrement avec peu de peinture sur le pinceau. Mieux vaut y aller trop doucement au départ plutôt que de se retrouver avec un brossage trop violent.

20181031-0018
Là, tout de suite, ça claque nettement plus qu’avant.

20181031-001920181031-002020181031-002120181031-0022

20181031-0023
Voilà une façade qui me plaît.

20181031-0017.jpg
Les murs intérieurs ont aussi le droit à un brossage à sec de beige, en faisant attention à ne pas en foutre sur la porte ou les colonnes. D’ailleurs les colonnes ont eu le droit à un brossage de blanc (en se concentrant sur le centre pour laisser de la lasure apparaître sur les côtés) et à un lining de rouge vif.

Et c’est terminé pour le brossage à sec.
La pyramide n’est pas encore terminée, mais presque. Encore un tout p’tit peu. 🙂

Je reviendrai très bientôt avec un dernier article qui conclura mon travail sur la pyramide. En attendant, je vous donne un petit aperçu de ce que je peints sur les fausses portes dorées :

20181031-0024.jpg

 

Sur ce, à très bientôt !

WIP – Pyramide pour Sandgrave (2)

Bonjour,

La construction de la pyramide sur laquelle je travaille est pratiquement terminé ! Après la moitié inférieure, c’est au tour de l’autre moitié d’être assemblée.

Les 2 moitiés côte à côte :

Et on les superpose :

Pour info, la pyramide fait 25cm de côté et 16.5cm de haut. Donc c’est un décor assez imposant sur la table. Au moins il n’y aura pas de doute que ça bloque les lignes de vue et de tir. Mes prochains décors en plâtre pour Sandgrave seront probablement moins grands.


Sinon, pour rester dans le sujet des décors pour Sandgrave, j’ai reçu en début de semaine un tapis de jeu à thème « désert » commandé chez Deep-Cut Studio. C’est l’occasion de prendre quelques photos à la va-vite pour l’occasion.


Maintenant que la pyramide est assemblée, il me reste à :

  • Poncer un petit peu certaines briques.
  • Décorer et garnir la chambre intérieure. Il y aura des colonnes en bas-relief sur les murs par exemple.
  • Floquer/texturer le carton qui sert de support.
  • Et peindre tout ça évidemment (j’ai commencé à faire des essais sur des pièces inutilisées).

Le plus gros est fait, mais il y a encore du boulot.

Sur ce, à bientôt ! 🙂

 

 

WIP – Pyramide pour Sandgrave

Hello,

Ces derniers jours, je travaille à fond sur la réalisation d’un décor en plâtre, à savoir une pyramide (mais ça vous l’aviez deviné rien qu’en lisant le titre). J’ai commencé à utiliser les moules Hirst Arts que j’ai commandés le mois dernier.
Histoire de me faire la main, j’ai décidé de suivre un des tutos officiels du site du fabricant pour réaliser une pyramide ouverte avec une chambre intérieure.

Pour commencer, il faut faire des tirages en plâtre. Beaucoup de tirages…

P1030981

Au total, j’ai fait pas moins de 29 tirages avec 2 moules différents (un moule pour l’aspect extérieur de la pyramide et un second pour l’intérieur), si bien que je me suis retrouvé avec pas loin de 600 pièces. Tip : prévoir des tupperwares la prochaine fois pour stocker tout ça.

Une fois les tirages terminés, j’ai voulu enchaîner dès le lendemain avec la construction de l’édifice. ERREUR. Il faut en effet prévoir de sécher les pièces : même une fois durci, le plâtre contient encore de l’eau, et la colle à bois est alors totalement inopérante. Du coup, la première tentative d’assemblage fut un fiasco car les pièces ne tenaient pas en place après avoir été collées.

Comment sécher le plâtre ? En passant les pièces au four à basse température, ou bien avec un appareil déshydrateur (pratique quand on a beaucoup de pièces, ça évite de squatter la cuisine avec des centaines de bouts de plâtre).

Vient ensuite le moment de la construction. Il faut prévoir de la colle à bois évidemment, mais aussi de l’essuie-tout et des feuilles de papier de verre (ou papier à poncer) car les pièces nécessiteront éventuellement un petit coup de ponçage.

20181018-000120181018-000220181018-000320181018-000420181018-000520181018-000620181018-000720181018-000820181018-000920181018-001020181018-001120181018-001220181018-001320181018-001420181018-001520181018-001620181018-001720181018-0018

Le plus gros du travail est fait, mais il en reste encore pas mal à faire. La moitié supérieure de la pyramide sera assemblée séparément (car elle sera amovible pour accéder à l’intérieur). Heureusement, ce sera plus rapide à construire, parce que plus on monte, moins il y a de briques à aligner !
À titre indicatif, la moitié inférieure a nécessité 242 pièces, chacune étant légèrement poncée puis collée à la main, donc inutile de dire que ça prend du temps.

À suivre, donc…

Quelques décors égyptiens – l’impression 3D, c’est ‘achement bien

Hello,

Histoire de garnir un peu ma table quand je joue à FrostSandgrave, je me fabrique quelques décors égyptiens. Or ce qui est bien quand on a accès à une imprimante 3D, c’est que c’est très facile de trouver des fichiers pour imprimer des bibelots égyptiens : accessoires, reproduction de statues, obélisques, etc. Il suffit par exemple d’aller sur Thingiverse et de chercher « egypt » pour trouver des trucs intéressants.

Un très bon ami à moi, qui est aussi un de mes partenaires de jeux de pitous, possède justement une imprimante 3D (une Prusa Mk 3 pour info). Et il imprime volontiers des trucs pour nos parties (décors, accessoires). C’est ainsi que sa machine a pondu une flopée de tuiles de donjon égyptien ainsi que quelques accessoires/décors.

Exemple avec une statue de femme égyptienne piochée sur Thingiverse.

7aeb408b6ba03f85cb475c35c69f80b6_preview_featured
Le fichier 3D, disponible en libre téléchargement.

impresion-statue-ptolemaic.jpg
Impression en cours…

impresion-statue-ptolemaic-2.jpg
Impression terminée.

impression-statue-ptolemaic-3.jpg
La statue est de taille considérable pour un décor. Elle fait 20 cm de haut tandis que le pilier dans son dos fait environ 15 cm. Ces chiffres sont pas dus au hasard, j’ai quelque chose en tête qui fait aussi 15 cm…

Les traits verticaux bizarres qui ressemblent à des bugs graphiques sont des supports d’impression. Ils s’enlèvent très facilement à la main (bien que des pinces puissent être nécessaires pour retirer ceux qui se trouvent des creux difficiles d’accès).

Ceci étant fait, il reste à peindre la statue. Ouais, car le gris métallique futuriste, ça passe moyen sur une table de jeu typée Égypte antique…

Pour ce faire, j’utilise une bombe de peinture de la marque Montana (gamme Montana 94) de couleur marron safari (qui est plutôt jaune que marron, mais passons). Pour info, la bombe n’est vraiment pas chère, elle m’a coûté un peu moins de 4€ dans un magasin d’art. Moins cher que les bombes de peintures GW donc, mais je dois tout de même préciser que la Montana 94 sent très fort (une protection respiratoire n’est pas superflue car ces peintures ne sont évidemment pas faites pour être sniffées) et met du temps à sécher. Cela dit, j’ai l’impression qu’elle est plus épaisse que les peintures en bombe GW et cela compense un petit peu les stries dues à l’impression 3D.

20181002-montana94

Après passage à la bombe :

20181002-statue-femme-ptolemaic

Avant de passer à la suite, j’attends que la peinture soit bien sèche : je n’hésite pas à laisser passer 24h pour être tranquille, vu que la peinture Montana reste parfois légèrement collante au toucher dans les premières heures (bon après, c’est peut-être qui ai la main trop lourde).

Je range la bombe aérosol pour passer au pinceau. J’applique un lavis de marron puis je laisse sécher au soleil et je fais autre chose en attendant.

20181002-folkart

20181010-peinture-marron-01
Floutch !

Une fois le lavis sec, je passe un brossage à sec couleur sable/ivoire en insistant bien. Puis ensuite, un brossage plus léger de blanc en me focalisant sur les arêtes et les reliefs, afin de donner du volume.

20181002-peinture-ivoire

Voici la peinture beige achetée en magasin d’art. Quant à la peinture blanche, un pot de chez GW qui traîne sur le bureau fera amplement l’affaire.

Et voilà, ma statue est terminée. Je peux déjà la poser telle quelle sur la table de jeu. Mais en vrai, cette statue ira de pair avec un autre truc que je prépare à côté. J’en reparlerai dans un autre billet de blog.


Outre la statue de femme ptolémaïque, voici d’autres trucs que j’ai fait imprimer puis que j’ai peints :

Voici les liens vers les fichiers STL si ça vous intéresse :


Et puis j’ai un bâtiment, fabriqué (avec mes dix doigts) en carton-mousse puis recouvert d’enduit, qui est en attente de peinture. Il recevra sa sous-couche plus tard.

Ce bâtiment complètera la première statue que je vous ai montrée plus haut. Genre comme ceci :

20180625-jardin
Dessin réalisé par un professionnel du graphisme, si si !


Ce n’est pas tout, car j’ai encore d’autres décors en réalisation pour Sandgrave : des palmiers, des obélisques d’obsidienne, une pyramide démolie, etc.

Et puis, il y a ce colis que j’ai reçu il y a quelques jours…

P1030976
Un colis venu des States. Que contient-il ?

P1030977
Ce sont des moules Hirt Arts !

J’ai cassé ma tirelire et j’ai décidé d’investir dans les moules Hirst Arts à thème égyptien

P1030978
Un moule vu de près.

P1030979
Et voilà du plâtre résine, en prévision du boulot qui m’attend.

Mais comme chaque chose vient en son temps, tout ces décors feront l’objet de futurs articles. Car ce sera tout pour aujourd’hui.

À bientôt ! 🙂