Liaryss, prophétesse obscure et sœur du couvent des sorcières

Bonjour,

Cela fait une bonne semaine que je n’ai rien posté. Mais mes pinceaux ne sont pas restés inactifs pour autant ! Aujourd’hui, je vous montre une nouvelle sorcière elfe noire pour Warhammer.

(Comme d’hab’, vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir)

Cette sorcière est entourée de vrilles de magie noire tandis qu’elle incante une malédiction qu’elle s’apprête à jeter sur ses ennemis.

Je possédais cette figurines dans ma collection depuis des années (depuis l’année où Games Workshop l’a sortie à vrai dire) et j’avais vaguement commencé à la peindre, sans jamais me résoudre à la finir. J’ai donc décidé dernièrement de terminer la peinture histoire qu’elle puisse enfin rejoindre les rangs de mes figurines peintes.

Rétrospectivement, je me dis que j’aurai peut-être dû la décaper à l’acétone car la peinture que j’avais commencé à poser des années auparavant était un peu épaisse (au niveau de la peau en particulier). Mais d’un autre côté, j’ai déjà une tonne de figurines en attente de peinture, donc si je devais décaper toutes celles qui ne sont pas parfaites, je n’aurai jamais fini.

 

Et voilà pour aujourd’hui !

La prochaine fois, il y aura peut-être du nain poilu ! 😉

Vialdith, maîtresse des arts noirs et sœur du couvent des sorcières

Mon armée d’elfes noirs vient de verser une somme coquette au couvent des sorcières pour acheter les services d’une experte de magie noire.

Vialdith, une des sœurs du couvent des sorcières, est spécialisée dans la magie noire.

Cette figurine de sorcière elfe noire est la dernière à ressortir de mon atelier de peinture. Hélas, bien que la figurine soit très plaisante à peindre, j’ai eu un souci au moment de la sous-couche. Il devait faire un peu trop chaud et j’ai sans doute mal géré la distance de la pulvérisation de la bombe (et les astres étaient sans doute mal alignés tant qu’à faire). Résultat, je me suis retrouvé avec un rendu granuleux, poussiéreux…

J’ai hésité à décaper cette figurine, mais après réflexion je me suis ravisé et j’ai décidé de poursuivre avec cette sous-couche, fusse-t-elle décevante. Après tout, c’est une figurine pour jouer, pas pour participer à un concours de peinture. Une fois posée sur une table de jeu à côté de ses compagnon, ça se verra tout de suite moins, surtout quand on la regarde à une hauteur normale, pas en louchant dessus.

20170629-05
Si vous cliquez sur la photo pour l’agrandir, vous remarquerez alors aisément le « grain » grossier de la peinture. La faute à une sous-couche ratée hélas…
Vialdith doit sa pâleur à la magie noire, ou tout simplement à ses innombrables heures d’études et d’exercices assidus en étant cloîtrée dans sa tour sans jamais voir la lumière du jour.

Dans Age of Sigmar, les sorcières elfes noires peuvent lancer les deux sorts communs à tous les sorciers (Trait magique & Bouclier mystique) ainsi qu’un sort qui leur est propre : Mot de Douleur.
Ce sortilège est très appréciable pour un général elfe noir car s’il est lancé avec succès sur une unité ennemie, celle-ci subit automatiquement une blessure mortelle et ainsi qu’un malus de -1 à tous leurs jets de dés pour toucher jusqu’au prochain tour du joueur elfe noir. Ce sortilège est très utile pour diminuer l’efficacité au combat d’une unité adverse qui serait autrement un peu trop redoutable à votre goût.

Si la sorcière le souhaite, elle peut automatiquement sacrifier un larbin à proximité à l’aide de son poignard rituel pour renforcer ses pouvoirs magiques.

Avec la magie noire, mon armée gagne un atout qui est loin d’être négligeable !


Sur un autre sujet, demain sera le dernier jour du mois de juin. J’en profiterai pour faire un petit bilan de la mi-année. 😉