Table de jeu : les Bois Enchantés

Coucou,

Ces dernières semaines, mes projets de modélisme tournaient autour d’une table de jeu urbaine pour Anima Tactics, ce qui comprend une nappe de jeu avec des pavés imprimés, des décors de bâtiments, des caisses, des étals, une fontaine, etc. Ce projet n’a pas changé et je continue de temps à autre à bosser dessus.

Seulement, j’ai aussi une deuxième table de jeu pour AT qui débarque en ninja sur mon blog : les Bois Enchantés.

J’ai acquis il y a des mois de ça une nappe en pvc de chez Deep-Cut Studio avec un motif d’herbe verdoyante.

Cette nappe fait environ 90x90cm
Jugez le motif vu de près.

Cette nappe restait la plupart du temps dans son étui en carton jusqu’à ce que se profile l’opportunité de la sortir pour une partie de jeu avec un ami. Tant qu’à faire, il fallait bien préparer des décors pour la décorer. J’avais pour ça une collection d’arbres de la marque Ziterdes (plus quelques uns de chez GW) à rénover/socler.

J’ai donc passé un peu de temps à préparer tout ça pour avoir une belle petite table de jeu forestière.

Pensez à cliquer sur les photos pour les voir en plus grand ! 😉

Voici la nappe ainsi que les décors : 37 arbres, des rochers et une fontaine en ruine (que vous pouvez voir plus en détails sur mon ancien blog).

Pour un maximum de modularité, chaque arbre est soclé individuellement (à l’exception de 2 bosquets de 4 arbres).

Désolé pour la lumière intense sur la fontaine… ^^’
Et hop, une photo de la forêt en répartissant les arbres sur la nappe.
Me voici à présent avec un joli coin de nature à faire visiter mes figurine. 🙂
Ici un élémentaire de nature traverse la forêt.
Tandis qu’ici, une mystique s’entraîne à utiliser ses pouvoirs magiques (j’adore ce vortex translucide).
L’agent secret impérial, Vayl, erre dans les bois Enchantés.
Et ici, Vayl et la Colère de la Nature affronte un occultiste de l’Église qui draine le pouvoir magique contenu dans un mystérieux cercle mystique.

Voilà pour aujourd’hui. Je ferai prochainement un petit compte rendu d’une partie qui s’est déroulée au cœur des Bois Enchantés. 😉

Vayl, le chevalier maudit par les aiguilles du Temps

En ce moment, j’ai plusieurs projets en cours qui attendent d’être achevés, notamment ma participation au concours tirmestriel du forum Warmania dont je parlais dans mon précédent article.

Pour patienter en attendant de voir le résultat de mes barbouillages, voici aujourd’hui la peinture d’une figurine Anima Tactics : Vayl, un agent secret au service de l’Empire d’Abel.

(Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir)

Vayl était auparavant un assassin au service du renseignement de l’Empire. Il fut sélectionné pour ses aptitudes physiques et pour son sang très particulier : il est un descendant direct d’un grand prétorien de la civilisation disparue de Salomon. Grâce à la lignée de son sang, il est capable d’activer une redoutable relique de combat qui date de l’âge d’or de Salomon, les Lames de Chronos.

Les Lames de Chronos possèdent le pouvoir de modifier la perception du temps. Quand il les active, Vayl voit le monde se ralentir, presque au point de se figer complètement. Chaque seconde de temps « réel » représente des heures pour Vayl, ce qui lui permet de d’anticiper aisément les attaques de ses adversaires. Du point de vue d’un spectateur, Vayl possède des réflexes tout bonnement surhumains.

Mais quand il active ce pouvoir fabuleux, il y a un inconvénient : même le corps de Vayl est ralenti. Seul son esprit continue de penser à vitesse normale (ou plutôt à vitesse accélérée pour le reste du monde). Donc quand Vayl active ce pouvoir, il devient prisonnier de son propre corps pendant un temps qui semble être des heures, voire des jours ou des semaines. Il n’a besoin que de quelques secondes par « heure » pour ajuster ses mouvements de combat en fonction de ceux de ses adversaires. Le reste du temps, son esprit est piégé dans la prison de sa chair.

Pour ne pas devenir fou quand il est piégé dans son propre corps à cause du pouvoir des Lames de Chronos, Vayl a trouvé un passe-temps mental pour occuper son esprit : il compose de la poésie. Ce loisir lui permet de profiter pleinement de l’abondance de temps qu’il a à sa disposition lors des combats où il se sert de ses épées technomagiques.

Mais les Lames de Chronos possèdent un autre inconvénient majeur : plus il utilise leur pouvoir, plus Vayl vieillit. Alors qu’il n’a que vingt-quatre ans, son corps en a pratiquement soixante. Ce n’est que lorsqu’il active les Lames que le corps de Vayl récupère sa vigueur naturelle. Et lorsque leur pouvoir cesse de faire effet, son corps vieillit à un rythme surnaturel pour récupérer le décalage de temps.

À cause de ce fardeau, Vayl déteste ses armes. Mais des sacrifices sont parfois nécessaires pour servir les idéaux de l’Empire…

Depuis la crise récente connue sous le nom de la Rupture des Cieux (qui a vu la mort du précédent empereur ainsi qu’une guerre effroyable et des massacres inutiles), Vayl et ses compagnons d’armes ont été écœurés par la tournure des évènements et ont quitté les services de l’Empire.

Depuis peu, Vayl a été contacté par un ancien camarade pour reprendre du service. Mais cette fois-ci il ne s’agit plus d’espionner et d’assassiner mais plutôt de rejoindre une nouvelle organisation secrète qui a été créée par l’Impératrice-enfant qui a récemment accédée au trône : la Main de l’Impératrice.

La Main de l’impératrice est un organisme secret qui a été mis sur pieds dans un but précis : identifier et neutraliser les grandes menaces qui pèsent sur l’humanité et sauver le monde de la destruction.

Cela implique par exemple de retrouver et désarmer des armes technomagiques de destruction massive (comme des ogives nucléaires) qui ont fabriquées pendant l’époque mythique de Salomon. Celles-ci sont cachées à divers endroits du monde et des personnes mal intentionnées sont justement à leur recherche…

Malgré les années, malgré les regrets, malgré les désillusions et la déchéance de son idéalisme, Vayl a immédiatement accepté cette nouvelle mission. Pour lui qui a donné sa vie et sa jeunesse à l’Empire, il est crucial que tous ses sacrifices ne soient pas vains.