[Frostgrave] Une bande en cours (WIP)

Hello ami lecteur,

En ces temps de fin d’année et d’hiver qui approche à grands pas, j’ai commencé une bande pour Frostgrave. Oui oui, Frostgrave, pas Sandgrave.

Un club non-loin de chez moi (les Songes Élémentaires) organisera prochainement une campagne de Frostgrave et je compte bien y participer. Je me suis donc composé une bande.

Étant un golem très rationnel qui a plein de trucs en attente de peinture, je me serais logiquement servi de ce que j’ai déjà dans ma collection, n’est-ce pas ?

Et bah non ! J’ai commencé une nouvelle bande à partir de zéro quitte à rajouter une dizaine de figurines sur la liste (ô combien longue!) des trucs à peindre… La vie d’un figuriniste est un voyage sans fin…

Lire la suite « [Frostgrave] Une bande en cours (WIP) »

WIP – Pyramide pour Sandgrave (3)

Hello,

Ma pyramide pour Sandgrave avance pas à pas. La dernière fois, j’avais tout juste terminé de l’assembler.

Allez, c’est parti pour la suite !

chasseur d'appart
Même les momies s’intéressent à l’immobilier.

Depuis la dernière fois, j’ai rapidement complété les murs intérieurs avec des demi-colonnes façon bas-relief :

20181030-01.JPG
Tout de suite, les murs sont plus jolis.

Ensuite de quoi, il a fallu que je réfléchisse à la façon de peindre tout ça. J’ai fait quelques essais sur des briques inutilisées. Finalement, j’ai obtenu ce résultat qui m’a immédiatement satisfait :

P1040059.JPG

Comment ai-je fait pour obtenir ce résultat ? C’est simple, ça commence avec de la peinture beige achetée en magasin d’art.

20181002-peinture-ivoire.JPG
Voilà un achat que je ne regrette certainement pas. Ce tube m’a servi pas mal de fois et la peinture a une très bonne viscosité, en particulier pour peindre des décors : ni trop épaisse, ni trop fluide. De plus, elle sèche vite, ce qui est tout bénéf’.

J’ai donc tout peint en beige en faisant bien gaffe à ne pas laisser de blanc apparaître dans les interstices entre les briques.

20181030-02.JPG
Hop, la pyramide peinte en beige. À ce stade, j’ai retiré les murs de la chambre intérieure pour les peindre plus facilement à part.

20181030-03.JPG
Puis les murs de la chambre intérieure. J’en ai également profité pour peindre les colonnes et les fausses portes. À ce stade, je me suis contenté de simples aplats.

Une fois la peinture terminée, je passe à l’étape suivante : la lasure.

20181030-04.JPG
Un pot de lasure acheté à Brico-Dépôt pour une douzaine d’€. Il contient 1 litre de produit, autrement dit j’ai de quoi faire…

J’en profite pour dire que la lasure acrylique a exactement la même consistance, le même aspect, la même odeur et le même goût (n’essayez pas ceci à la maison) que le Quickshade d’Army Painter. Mais pas forcément la même couleur, toutefois les magasins proposent généralement plusieurs nuances de lasure. Tout ça pour un prix mini : 12.50€ le pot 1L du magasin de bricolage contre 25.00€ les 250mL de Quickshade en magasin. Il n’y a pas photo sur lequel des deux est le plus avantageux…

J’ai donc appliqué une couche de lasure au gros pinceau sur tous les éléments de la pyramide puis j’ai essuyé les surfaces avec une feuille de sopalin pour laisser la lasure apparaître uniquement dans les creux :

20181030-05.JPG
La pointe de la pyramide

20181030-06.JPG
La base de la pyramide

20181030-07.JPG

Je laisse sécher pendant la nuit.

20181030-08.JPG
Après une douzaine d’heures, c’est encore un peu humide, mais on peut manipuler les éléments sans s’en foutre partout sur les doigts. J’ai pu emboîter les murs intérieurs à l’intérieur de la pyramide pour vérifier le résultat d’ensemble.

20181030-09.JPG

20181030-10.JPG
(Désolé pour l’éclairage raté…)

20181030-11.JPG
En profitant de l’occasion, j’ai passé un autre élément de décor à la lasure.

Finalement après séchage, j’ai décidé de passer une deuxième couche de lasure car la première n’était pas assez prononcée à mon goût. J’ai sans doute épongé trop de produit avec l’essuie-tout lors du premier passage. Pas grave, on va juste insister un peu.

20181030-12.JPG
2ème couche de lasure puis re-passage d’essuie-tout. Le résultat est déjà plus satisfaisant.

20181030-13.JPG
Les murs aussi ont eu le droit à une 2ème couche de lasure.

20181030-14.JPG

On laisse sécher tout ça pendant 24 heures pour être tranquille.

Après séchage, pas de mauvaise surprise. La lasure n’a pas changé de couleur ou d’intensité, simplement on peut la tripoter maintenant qu’elle est sèche.

À présent, il s’agit de passer la pyramide au vernis mat. Pour ce faire, j’utilise une bombe de vernis mat d’Army Painter (je l’utilise souvent celle-là, il serait temps de voir si je ne peux pas trouver une alternative qui me coûterait moins cher).

Pour cette étape, j’ai complètement flingué ce qui restait de ma bombe de vernis (il en restait peut-être le quart). Je passe ensuite au brossage à sec pour rehausser tout ça. J’utilise de nouveau la peinture beige que je vous ai montrée plus haut. Il est important de brosser légèrement avec peu de peinture sur le pinceau. Mieux vaut y aller trop doucement au départ plutôt que de se retrouver avec un brossage trop violent.

20181031-0018
Là, tout de suite, ça claque nettement plus qu’avant.

20181031-001920181031-002020181031-002120181031-0022

20181031-0023
Voilà une façade qui me plaît.

20181031-0017.jpg
Les murs intérieurs ont aussi le droit à un brossage à sec de beige, en faisant attention à ne pas en foutre sur la porte ou les colonnes. D’ailleurs les colonnes ont eu le droit à un brossage de blanc (en se concentrant sur le centre pour laisser de la lasure apparaître sur les côtés) et à un lining de rouge vif.

Et c’est terminé pour le brossage à sec.
La pyramide n’est pas encore terminée, mais presque. Encore un tout p’tit peu. 🙂

Je reviendrai très bientôt avec un dernier article qui conclura mon travail sur la pyramide. En attendant, je vous donne un petit aperçu de ce que je peints sur les fausses portes dorées :

20181031-0024.jpg

 

Sur ce, à très bientôt !

WIP – Pyramide pour Sandgrave

Hello,

Ces derniers jours, je travaille à fond sur la réalisation d’un décor en plâtre, à savoir une pyramide (mais ça vous l’aviez deviné rien qu’en lisant le titre). J’ai commencé à utiliser les moules Hirst Arts que j’ai commandés le mois dernier.
Histoire de me faire la main, j’ai décidé de suivre un des tutos officiels du site du fabricant pour réaliser une pyramide ouverte avec une chambre intérieure.

Pour commencer, il faut faire des tirages en plâtre. Beaucoup de tirages…

P1030981

Au total, j’ai fait pas moins de 29 tirages avec 2 moules différents (un moule pour l’aspect extérieur de la pyramide et un second pour l’intérieur), si bien que je me suis retrouvé avec pas loin de 600 pièces. Tip : prévoir des tupperwares la prochaine fois pour stocker tout ça.

Une fois les tirages terminés, j’ai voulu enchaîner dès le lendemain avec la construction de l’édifice. ERREUR. Il faut en effet prévoir de sécher les pièces : même une fois durci, le plâtre contient encore de l’eau, et la colle à bois est alors totalement inopérante. Du coup, la première tentative d’assemblage fut un fiasco car les pièces ne tenaient pas en place après avoir été collées.

Comment sécher le plâtre ? En passant les pièces au four à basse température, ou bien avec un appareil déshydrateur (pratique quand on a beaucoup de pièces, ça évite de squatter la cuisine avec des centaines de bouts de plâtre).

Vient ensuite le moment de la construction. Il faut prévoir de la colle à bois évidemment, mais aussi de l’essuie-tout et des feuilles de papier de verre (ou papier à poncer) car les pièces nécessiteront éventuellement un petit coup de ponçage.

20181018-000120181018-000220181018-000320181018-000420181018-000520181018-000620181018-000720181018-000820181018-000920181018-001020181018-001120181018-001220181018-001320181018-001420181018-001520181018-001620181018-001720181018-0018

Le plus gros du travail est fait, mais il en reste encore pas mal à faire. La moitié supérieure de la pyramide sera assemblée séparément (car elle sera amovible pour accéder à l’intérieur). Heureusement, ce sera plus rapide à construire, parce que plus on monte, moins il y a de briques à aligner !
À titre indicatif, la moitié inférieure a nécessité 242 pièces, chacune étant légèrement poncée puis collée à la main, donc inutile de dire que ça prend du temps.

À suivre, donc…

Concours d’Été Warmania 2018 – WIP

Hello,

Sur Warmania, le meilleur de tous les forums de jeux de figurines (si si !), est organisé à chaque saison un concours trimestriel.

J’ai déjà participé à 3 concours :

Le concours du moment a pour thème : « la Grande Transhumance »

Il faut peindre une figurine ou un véhicule en rapport avec le nomadisme ou les grands voyages. Comme j’ai envie d’en profiter pour avancer un peu dans la peinture de mes armées d’Age of Sigmar, j’ai regardé ce que j’ai en stock et mon regard s’est posé sur un pack de figurines de démons de Slaanesh. Il y a justement dans un char (exalté) dans ce pack. Ça m’a fait immédiatement pensé à cette courte histoire publiée par GW à l’occasion de la campagne Malign Portents : une cavalcade d’adorateurs de Slaanesh recherchent leur dieu disparu dans le royaume de l’ombre (Ulgu) avant de se fritter avec d’autres guerriers du Chaos.

Dans l’univers d’Age of Sigmar, depuis la disparition de Slaanesh, capturé par les dieux aelfs, de nombreuses légions parcourent les Royaumes Mortels de long en large pour le retrouver. En terme de règles de jeu, ces armées de Slaaneshi bénéficient d’ailleurs d’un bonus en vitesse, ce qui représente assez bien le fait que ces chaoteux voyagent intensément, sans jamais s’arrêter, à bord de chars dépravés à la Mad Max ou bien à cheval sur des montures démoniaques de Slaanesh.

Donc mon idée part sur un char de Slaanesh qui roule perpétuellement à travers des territoires immenses et quasi-infinis. Les lames circulaires du véhicule s’abreuvent des âmes des malheureux qui se font écraser et déchiqueter. L’engin monstrueux et les créatures qui le tractent sont ainsi alimentés en énergie par les âmes des victimes tandis que les auriges hermaphrodites font claquer leurs fouets et leurs pinces en recherchant inlassablement la trace de leur maître, et ce depuis des siècles sans jamais s’arrêter.

Voilà une proposition qui me semble assez bien correspondre au thème du concours.

J’ai donc commencé à assembler le kit du char exalté :

P1030733.JPG

P1030735.JPG

P1030736.JPG

À ce stade l’assemblage n’est pas terminé et il y a encore du travail. Il manque encore 2 bêtes de trait dans l’attelage ainsi que les démonettes. Cela dit, la structure du char est presque terminée.

P1030739.JPG

Le char est divisé en plusieurs parties qui seront collées ensemble une fois peintes. De même, les bébêtes de Slaanesh sont assemblées à part pour être peintes plus facilement (je les ai provisoirement placées sur des socles rectangulaires pour pouvoir les sous-coucher et les peindre plus tard).

Jusqu’à présent j’ai suivi sagement la notice d’assemblage du kit, mais à partir de là, je vais commencer à customiser un peu tout ça. Après tout, ce serait plutôt triste si je présentais un char de Slaanesh « standard » dans un concours (quand bien même ce n’est qu’une animation amicale sur un forum internet). J’ai commencé à farfouiller dans mes rabiots pour voir ce que je peux incorporer pour rajouter un peu de « peps. »

D’ailleurs, une des démones qui siègent sur le char exalté sera à priori remplacée par une figurine qui dort dans mon stock.

P1030740
Je vous présente une sorcière « pas-de-slaanesh » produite par la marque espagnole Avatars of War

Je dis bien « à priori » parce que si cette figurine semblait plutôt chouette sur le site d’Avatars of War, ce n’est pas tout à fait la même chose une fois en main. Je trouve la qualité du tirage plutôt décevante (je trouve que le tirage en métal a perdu des détails par rapport au green).

P1030741.JPG

P1030742.JPG

Je vais donc essayer de convertir et incorporer cette figurine sur mon char pour en faire une émissaire de Slaanesh. Il y aura sûrement un peu de travail pour lui donner l’air de majesté qui sied à une démone de ce rang.

Wish me luck! 🙂


EDIT – le résultat final est visible par ici : Zaïlcha, Émissaire de Slaanesh 🙂

20180921-banner

Vandorendra, Démone-serpent [WIP]

Hello,

Voici aujourd’hui une photo d’une figurine qui traîne sur ma table de peinture. Ça vient de chez Reaper Miniatures, c’est en métal et ça doit sûrement râler devant le prix des manucures.

Voici donc Vandorendra, une démone serpent que vous avez peut-être aperçue dans mon précédent article. C’est une figurine très chouette et la sculpture est vraiment excellente, un vrai bonheur à barioler de peinture.

Cette figurine m’a servi notamment à tester du Quickshade (du Soft Tone cette fois). Mais j’ai été un peu timoré au moment de l’essorer pour enlever l’excédent de produit. Résultat : du Quickshade s’est accumulé à certains endroits (entre la poitrine et le collier par exemple). Cela dit, après un passage au vernis mat, puis un rehaut de la peau, le résultat me plait bien. En plus de la peau, j’ai repassé vite fait le tranchant des lames avec de l’argent brillant puis j’ai ajouté du sang frais.

Globalement, j’ai « torché » la peinture de cette figurine : la peau et les écailles vert sombre et les lames ont été peintes au gros pinceau pas fin du tout (en tâchant quand même de diluer la peinture pour ne pas me retrouver avec un pâté), puis le reste a été traité au pinceau normal en y passant le moins de temps possible. Enfin, la figurine est passée au Quickshade (et là j’ai hélas mal essoré la figurine). Une fois celle-ci sèche, j’ai appliqué du vernis mat en bombe, puis j’ai rehaussé un peu la peinture au pinceau. Au final, j’ai passé très peu de temps dessus : une heure et demie maximum en comptant large (et sans compter le temps de séchage du Quickshade évidemment).

La figurine ne devait être qu’un simple test : un coup de peinture, puis du Quickshade et puis basta. Mais comme j’aime bien le résultat, je vais la poursuivre un peu : rehausser les cheveux, les écailles et le crâne (dont on voit un bout au milieu de la queue), puis la séparer de ce socle provisoire pour lui mettre un socle définitif.

Bref, vous reverrez prochainement Vandorendra sur ce blog. Et moi je suis de plus en plus fan du Quickshade.

Le prochain coup, je vous reparle des nains !

À bientôt ! 😉