[Sandgrave] Les Maléfices de la Reine Sans Visage : 9 – Résidents Malveillants

Hello ami lecteur,

Après une longue pause, nos aventures dans Sandgrave reprennent avec un nouveau chapitre.

Mais d’abord, un petit récapitulatif des épisodes passés :

Épisode 1 – Des cultistes fanatiques massacrent un magicien et ses soldats pour leur voler une tablette de pierre révélant l’emplacement d’une puissante reine liche emprisonnée : Ânkhti, surnommée la Reine Sans Visage. Peu de temps après, la reine est libérée par les fanatiques. Cet évènement marque le début d’une période de maléfices.

Épisode 2 – À présent assujettis à la Reine Sans Visage, les morts-vivants d’Horakhis s’organisent en groupes pour chercher et collecter des objets magiques à travers la ville. Des aventuriers voient une opportunité pour leur voler des objets.

Épisode 3 – Les morts-vivants poursuivent leur mystérieuse entreprise et acheminent des objets magiques vers le Labyrinthe Souterrain. Là, des cultistes coopèrent avec les morts-vivants pour trier les objets et les ré-expédier à travers le Labyrinthe vers des destinations inconnues. Les actions de quelques magiciens et leurs soldats mettent fin à cet étrange trafic.

Épisode 4 – Les héros s’intéressent de près à une salle au trésor qui vient de ré-apparaître subitement dans le Labyrinthe Souterrain après avoir longtemps disparu. Outre les trésors, la salle contient un document historique qui atteste que la reine Ânkhti est l’architecte qui a fait construire l’immense pyramide centrale d’Horakhis, mobilisant à cette fin d’innombrables magiciens, golems et démons. Le dessein qui se cache derrière cette construction demeure un mystère.

Épisode 5 – Nouteph, un ancien vizir de la ménagerie royale, devenu une liche au service de la Reine Sans Visage, commence un vaste rituel pour lever une armée de bêtes sauvages liées à son commandement. Les actions coordonnées de plusieurs magiciens & soldats mettent un terme au rituel et Nouteph est éliminé. La mobilisation d’une armée féroce au service de la Reine est donc avortée.

Épisode 6 – Les magiciens et leurs soldats cherchent à localiser à tout prix la Reine pour l’éliminer et mettre un terme à ses manigances. Ce faisant, ils tombent dans un piège tendu par une vampire et se font attaquer par des tas de goules. À force de persévérance et de coopération, ils parviennent néanmoins à sortir vivants du traquenard.

Épisode 7 – Guidés par de mystérieux rêves prophétiques, les aventuriers convergent en grande hâte vers des objets magiques qui pourraient les aider à localiser la Reine Sans visage : les yeux des ténèbres. Une partie des troupes fonce dans les ruines pour mettre la main sur le premier des yeux magiques avant que les serviteurs de la reine liche s’en emparent.

Épisode 8 – Guidés par de mystérieux rêves prophétiques, les aventuriers convergent en grande hâte vers des objets magiques qui pourraient les aider à localiser la Reine Sans visage : les yeux des ténèbres. Une autre partie des troupes descend dans le Labyrinthe Souterrain pour récupérer le deuxième œil magique avant que les morts-vivants ne le saisissent.


L’heure est au combat !
Grâce aux yeux des ténèbres récemment acquis, les magiciens savent maintenant où se terre la Reine Sans Visage et ils connaissent le chemin à suivre pour la débusquer… Les expéditions ont rapidement mis de côté leurs différends face à cette ennemie si redoutable qui menacera rapidement toute la région si personne ne l’arrête. L’alliance des magiciens et de leurs soldats part braver les ténèbres du Labyrinthe Souterrain, se frayant un chemin en direction du sanctuaire de la reine mort-vivante. Rien ne semble pouvoir arrêter ce conclave de mages déterminés.

Mais hélas, c’est sans compter les ressources de la liche et celle-ci n’est jamais à court d’atouts dans sa manche…

Alors que les ensorceleurs et les mercenaires s’enfoncent toujours plus profondément dans le dédale, la reine Ânkhti récite d’antiques incantations et soudainement le labyrinthe tout entier tremble…

Les murs semblent gémir avant de se mettre en branle et de changer de position. Les parois pivotent, se déplacent, se séparent ou se rejoignent. Des corridors s’allongent, de nouvelles salles apparaissent tandis que d’autres disparaissent. Les volutes de poussière soulevées par ce chamboulement piquent les yeux et font tousser les personnages tandis que le vacarme de la pierre qui grince est tout bonnement assourdissant. La panique s’empare rapidement du groupe tandis que les soldats et lanceurs de sorts se voient progressivement séparés par de nouveaux murs au fur et à mesure que le Labyrinthe Souterrain se reconfigure entièrement. Nombre de soldats se retrouvent isolés dans des salles nouvellement formées qui s’éloignent les unes des autres, réduisant ainsi les effectifs de départ comme peau de chagrin.

La manœuvre d’Ânkthi est un succès : du groupe initial, il n’en reste plus qu’un tiers, les autres personnages ayant été dispersés à travers le labyrinthe. Non seulement l’offensive est ratée mais tous les plans du dédale sont à présent périmés… Faut-il tenter malgré tout de trouver et éliminer la Reine Sans-Visage, aussi maigres que puissent être les chances de succès ? Ou bien faut-il au contraire se replier, chercher la sortie et regrouper tout le monde ? Hélas ! Avant que la question ne puisse être débattue, un chœur de râles et de lamentations indique que le groupe n’est pas seul dans les ténèbres…

Bientôt, à la lumière des torches, les soldats et magiciens peuvent discerner une foule de momies qui approchent d’eux à pas traînants, les bras tendus pour les agripper. Leur nombre est proprement inimaginable. Les éclairs magiques et les boules de feu ne font rien pour les disperser ou éclaircir leurs rangs ! Pour chaque momie qui tombe, une ou deux autres prennent sa place. C’est à croire que tous les tombeaux et nécropoles d’Horakhis ont été vidés de leurs habitants pour former cette légion !

Un combat ne mènerait qu’à l’épuisement suivi d’une défaite inévitable. Il n’y a qu’une seule option : il faut fuir ! Mais faudrait-il encore savoir où se trouve la sortie à présent…


Pour ce scénario, je n’ai pas participé en qualité de joueur : mon expédition a été dispersée par la reconfiguration du labyrinthe. Mes figurines ne sont donc pas de la partie.

Les deux autres joueurs (un élémentaliste gnome et un illusioniste humain) ont dû coopérer pour trouver la sortie sachant que la moitié des figurines de leurs bandes respectives ont été dispersées de la même manière que ma bande. Ce sont donc deux demi-bandes qui ont dû faire équipe et fuir la horde de momies.

Comme le labyrinthe a complètement changé de forme, les personnages se sont retrouvés en terra incognita. Ce qui veut donc dire que les salles étaient posées sur la table au fur et à mesure que les joueurs les exploraient (j’ai établi secrètement le tracé des salles avant la partie).

Outre l’exploration à l’aveugle, la partie a été rythmée par l’avancée d’un groupe de momies qui représentent une horde inépuisable. Contrairement à d’habitude, les momies n’étaient pas traitées comme des monstres tangibles mais comme un élément du scénario. Comme elles étaient innombrables, toute attaque ou sortilège lancé contre les momies était futile. À la fin de chaque tour, les momies avançaient de 1D6 pouces (en lançant 2 dés et en gardant le meilleur résultat). Si leur mouvement les amenaient à « recouvrir » une figurine des joueurs, celle-ci était automatiquement éliminée car submergée (avec un test de survie à faire en fin de partie). En cas d’obstacle (ex : un sort de mur élémentaire), les momies peuvent le détruire en retranchant 4 pouces à leur déplacement.

En ce qui concerne les trésors, il n’y en avait pas. Ou plutôt, il n’y avait pas de marqueurs trésors classiques. À la place, les salles étaient décorées de contenants (vases, coffres, sarcophages, etc.) qui renfermaient quelque fois des surprises : pièces d’or, objets ou des pièges. Pour ça, j’avais préparé une liste de trouvailles possibles et des cartes à piocher.



Après cette fuite, les personnages ont échappé tant bien que mal à ce nouveau piège de la Reine Sans-Visage. Mais qu’en est-il de ceux qui ont disparu dans les profondeurs du labyrinthe quand celui-ci s’est transformé ? Qu’en est-il de ma thaumaturge et ses hommes de mains ? Cela fera l’objet d’un scénario en solo pour savoir ce qui leur arrive pendant ce temps-là.

À suivre au prochain épisode…

5 commentaires sur “[Sandgrave] Les Maléfices de la Reine Sans Visage : 9 – Résidents Malveillants

  1. Having a Game Master looks like a great idea. A lot of the ideas were really clever. In « Into the Breeding Pits », there is a scenario with moveable walls, that could be fun to play and you would get to play, too.

    J’aime

  2. Superbe table et scénario. J’adore le concept de la horde invincible. Une question la horde suit un chemin préétabli ou suit le plus grand nombre de survivants visibles ou non?

    J’aime

    1. Les momies poursuivaient les personnages (visibles ou non) et comptaient comme une horde infinie. Évidemment je n’avais pas assez de figurines pour représenter ça. Donc les momies visibles en jeu représentaient simplement la ligne de front de la horde et toutes les salles situées derrière elles étant automatiquement considérées comme dorénavant inaccessibles. Si un personnage était coupé de son groupe par la horde de momies, alors il était automatiquement considéré comme perdu (ce qui a bien failli arriver pendant la partie).

      Pour le dire autrement, il suffit d’imaginer les momies comme une inondation ou un gaz qui se répand à travers le donjon. Ce n’étaient plus des créature en termes de mécanique de jeu mais un danger unique qui forçait les personnages-joueurs à aller de l’avant sans trainer sous peine de mourir.

      Si c’était à refaire, je crois que je mettrais de gros morceaux de coton sur les salles et corridors situés derrière la ligne de front des momies, pour mieux représenter l’étendue du donjon qu’elles « conquièrent » progressivement.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.